Retour accueil

Vous êtes actuellement : CTSD et Carte scolaire 


Compte-rendu du CTSD du 15 septembre 2017

Carte scolaire

samedi 16 septembre 2017

Déclaration préalable du SNUipp-FSU 94

PDF - 98.9 ko

Compte rendu du CTSD du 15 septembre 2017

Les différentes organisations syndicales ont pu défendre des dossiers d’écoles, dont certains étaient particulièrement urgents aux vu des effectifs à la rentrée. En plus des mesures déjà prévues avant le CTSD, la Dasen est revenue sur des décisions (levée de fermeture, ouvertures de classe supplémentaires). Des “blocages” de postes ont été prononcés, ce qui signifie que les classes seront fermées pour la rentrée prochaine, sauf si la situation de ces écoles évoluait (remontée d’effectifs).

Le SNUipp- FSU sera particulièrement vigilant quand à la situation de ces écoles lors des prochaines opérations de carte scolaire (CTSD de Février/Mars et de Juin). N’hésitez pas à nous contacter pour nous faire part de toute situation d’école !

Liste des mesures :

  • OUVERTURES DE CLASSE effectives dès la rentrée :
    maternelle Paul BERT à Chevilly-Larue
    élémentaire Emile ROUX à Fresnes
    maternelle Rosalind FRANKLIN à Ivry sur Seine
    élémentaire Rosalind FRANKLIN à Ivry sur Seine
    maternelle La Ferme de Monsieur à Mandres les Roses
    élémentaire Les Mûriers à Saint Maur des Fossés
    maternelle Les Bruyères à Sucy en Brie
    maternelle Mélanie BONIS à Villecresnes
    élémentaire Mélanie BONIS à Villecresnes
    élémentaire Hautes Bruyères à Villejuif
    maternelle Anne SYLVESTRE à VSG
    élémentaire Anne SYLVESTRE à VSG
    élémentaire DIDEROT à Vitry sur Seine
  • NOUVELLES OUVERTURES DE CLASSES annoncées en fin de CT :
    maternelle Félix EBOUE à Créteil
    maternelle LANGEVIN à Choisy le Roi
    maternelle JOLIOT CURIE à Villejuif
    élémentaire Anatole FRANCE à Vitry sur Seine
    élémentaire Jean MONNET à Fresnes
  • FERMETURES DE CLASSE effectives dès la rentrée :
    élémentaire LANGEVIN à Fontenay sous Bois
    maternelle VAL DE BEAUTE à Nogent sur Marne
    élémentaire LANGEVIN à Villejuif
  • LEVÉES DE FERMETURES DE CLASSE annoncées en début de CT par la DASEN
    élémentaire Jean ZAY à La Queue en Brie
    élémentaire La Forêt à Marolles en Brie
    maternelle Nelson MANDELA à Choisy le Roi
    maternelle Paul DOUMER au Perreux
  • LEVÉE DE FERMETURE DE CLASSE annoncée en fin de CT suite à l’intervention des élus
    élémentaire JOLIOT CURIE à Choisy le Roi
  • BLOCAGES DE POSTES (postes qui seront fermés à la rentrée 2018 si les effectifs ne remontent pas)
    Elémentaires :
    • OCTOBRE Alfortville
    • SAVIGNAT Créteil
    • PEGUY Maisons-Alfort
    • Paul BERT Maisons-Alfort
    • RASPAIL Maisons-Alfort
    • DE VINCI à Nogent sur Marne
    • Paul BERT à Nogent sur Marne
    • JOLIOT CURIE à Villejuif
    • Romain ROLLAND à Fontenay sous bois

Orientation Carte scolaire pour la rentrée 2018

Le Ministre a demandé que le dispositif CP à 12 soit élargi pour la rentrée 2018 aux CE1 en REP+ et à tous les CP en REP.

Pour le SNUipp-FSU :
Nous sommes très inquiets des conséquences sur les autres niveaux de classe dans toutes les écoles du département : pour mettre en place cette mesure, c’est près de 200 postes qui seront nécessaires. L’an dernier, la dotation départementale était de 67 postes et cette année de 160 : même en comptant les 52 postes PDMQDC restants que le gouvernement compte supprimer pour financer ces ouvertures, si la dotation prochaine ne prend pas en compte ce besoin spécifique, comment pourra s’organiser la rentrée 2018 sachant que le département connaît une augmentation démographique constante ?

Bilan Carte scolaire 2017

Il a manqué 7 postes pour financer les mesures prises à ce CTSD de rentrée. La Dasen affirme vouloir récupérer des moyens sur les postes de maîtres G. Ceux-ci seront soit “gelés”, soit fermés à la rentrée prochaine.

Pour le SNUipp-FSU :
C’est bien la preuve que, comme nous l’avions affirmé l’année dernière, la dotation allouée au Val-de-Marne était insuffisante pour faire face aux besoins des écoles et aux priorité ministérielles (32 postes consacrés aux dédoublement des CP REP+ : 11 postes pris sur la dotation et le reste obtenu par redéploiement des PDMQDC)

Emplois aidés (CUI)

Les organisations syndicales ont interpellé Madame la DASEN suite aux annonces ministérielles concernant les emplois aidés (avec pour conséquence la fin des aides administratives dans les écoles et des interrogations sur l’accompagnement des élèves en situation de handicap).

Conformément à la lettre de cadrage envoyée aux Préfets (voir déclaration préalable du SNUipp 94), Madame la DASEN confirme la fin des Aides administratives (contrats de type CUI). Ces personnels pourraient candidater à des postes d’AVS pour lesquels ils bénéficieraient d’une priorité de recrutement.

Elle confirme par ailleurs la volonté de maintenir, voire d’augmenter les postes d’AVS, la scolarisation des élèves en situation de handicap étant « une priorité » du ministère.

Pour le SNUipp-FSU :
Nous nous opposons à la suppression des 23 000 emplois aidés et une campagne nationale est d’ores et déjà lancée.

Le SNUipp-FSU 94 s’est adressé aux autres organisations syndicales afin d’aboutir à une AG unitaire pour construire la mobilisation la plus large dans le département. Ces contrats sont bien sûr indignes : sous-payés, sans formation et précaires. Néanmoins il est encore pire de ne pas les reconduire en licenciant ces personnels ! D’autant que les besoins demeurent !
Nous revendiquons toujours la création de véritables postes statutaires de la fonction publique, avec une paye décente et une véritable formation.

Rentrée désorganisée

Suite à une intervention du SNUipp 94 (voir déclaration préalable), les services ont reconnu les difficultés liées à des déclarations tardives de congés maternité et surtout des difficultés d’harmonisation avec l’Espe en ce qui concerne le placement des EFS. Nous serons attentifs à ce que cette situation ne se reproduise pas à la rentrée prochaine.

Enseignants contractuels

Déjà 48 contractuels ont été recrutés sur les 50 postes autorisés par le Rectorat à notre département. La DASEN affirme son intention d’organiser une formation pour ces personnels en profitant de la disponibilité des M1 en alternance ainsi que des BD pas encore mobilisés.

Pour le SNUipp-FSU :
Nous continuons à dénoncer le recours à des personnels précaires non formés. La situation ne peut se régler sans que l’on s’attaque à la racine du problème : l’attractivité du métier et les conditions de travail. L’Académie de Créteil étant particulièrement touchée de ce point de vue : cette année encore, ce sont de nombreux postes qui ont été rendus au concours !
Si nous apprécions positivement la volonté d’organiser une formation pour les contractuels, nous nous interrogeons sur l’utilisation de M1 qui se retrouveraient eux-mêmes sans formation devant les classes !

Évaluations CP

Nous avons fait part de nos réserves quant au retour des évaluations nationales, en particulier celles de début d’année CP dont le contenu n’est pas en adéquation avec les nouveaux programmes de l’école maternelle. Le contenu et la forme de ses évaluations supposent la maîtrise de compétences qui font l’objet d’apprentissages au cours de l’année de CP. Par ailleurs nous nous interrogeons sur la finalité de ces évaluations au moment où le Ministre fait savoir par voie de presse qu’il souhaite changer les programmes.

A la demande du SNUipp 94 de laisser la possibilité pour les équipes de considérer ces évaluations comme une "banque d’outils", dans lesquels les collègues pourraient cibler des items, ou de possibles adaptations sur les modalités de passation, la DASEN a répondu par la négative : la passation doit être exhaustive et standardisée.
Cependant, elle engage les équipes à faire remonter les difficultés ou éventuelles inadéquations entre les typologies d’exercices et les compétences ciblées.

Rôle et déroulement des CTSD

Depuis cette année scolaire, la Direction académique refuse de recevoir les délégations d’école mobilisées lors des CTSD et des CDEN. Considérant que le dialogue ne peut se passer de l’expression directe des principaux intéressés, les élus SNUipp-FSU, du Snudi-FO et de la CGT ont tenté à plusieurs reprises de faire entendre raison à l’administration : si des personnels se mettent en grève, si des parents d’élèves se mobilisent (certains posant des jours de congés), si des élus locaux se déplacent pour soutenir les demandes d’ouvertures ou de non-fermetures, la moindre des choses est de les recevoir avant que les décisions soient entérinées par le CTSD.
Le rôle des élus est bien de faire des remontées du terrain, de défendre les situations qui leur sont connues, mais comment empêcher ceux qui sont directement concernés d’avoir un dialogue direct avec ceux qui prennent les décisions ? Il en va de la conception même de la démocratie en général et du fonctionnement de nos instances en particulier.
C’est pourquoi le SNUipp-FSU ne souhaite pas que le bras de fer engagé perdure et souhaite au contraire permettre aux instances de jouer pleinement leur rôle, tout en laissant la place à la nécessaire relation directe entre la Direction académique et la communauté éducative dans son ensemble.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 10


SNUipp-FSU 94, Maison départementale des Syndicats,
11/13 Rue des Archives, 94000 CRÉTEIL.
Téléphone : 01 49 56 97 10
Portables : 06 30 84 20 25 (Emmanuelle), 06 26 30 36 09 (Cécile CHSCT), 06 60 21 22 19 (Thierry)
Courriel : snu94@snuipp.fr

La section est située au 5ème étage, bureau 518.