Retour accueil

Vous êtes actuellement : CTSD et Carte scolaire 


Mesures de carte scolaire

Compte rendu du CTsD du 5 septembre 2016

mardi 6 septembre 2016

Nouvelles consignes de sécurité, Relations avec les municipalités, Scolarisation des moins de 3 ans, RASED, PDMQDC et TPS, les réponses de la DASEN lors du CTsD du 5 septembre.

Les mesures de carte scolaire

Un certain nombre de mesures sont annoncées en début de CTSD, suite aux remontées des IEN. Puis les dossiers d’école sont défendus par les représentants syndicaux.
Au total, ce sont 30 classes qui sont ouvertes en cette rentrée. Parmi ces 30 postes, plusieurs avaient été ouverts en juin sur des communes et ils ont donc été placés dans des écoles.
Il est important de noter qu’un grand nombre de classes ouvertes lors de ce CTSD avaient été fermées en juin alors que nous annoncions des effectifs que la DSDEN n’avaient pas voulu prendre en compte, rendant de ce fait la rentrée difficile dans de nombreuses écoles…

OUVERTURES
ARCUEIL : Maternelle J.Ferry
GENTILLY : maternelle Lamartine / élémentaire Lamartine
IVRY SUR SEINE : primaire R.Franklin (1 en mater, 1 en élém) / maternelle Barbusse
VITRY SUR SEINE : élémentaire Makarenko / élémentaire Cachin (groupe scolaire)
ALFORTVILLE : maternelle Dolet / maternelle Kergomard
CHAMPIGNY SUR MARNE : élémentaire Joliot-Curie / maternelle Grappié
VILLENEUVE SAINT GEORGES : maternelle P.Bert
FRESNES : élémentaire Pasteur
CHOISY LE ROI : maternelle Langevin (2 ouvertures) / maternelle Hugo / élémentaire Hugo
FONTENAY SOUS BOIS : maternelle Mot / maternelle Pasteur
LA QUEUE EN BRIE : maternelle Jaurès
BOISSY SAINT LEGER : élémentaire Bois Clary
LIMEIL BREVANNES : maternelle Marquèze / élémentaire Soulié / élémentaire Pasteur (2 ouvertures)
L’HAY LES ROSES : maternelle du Centre-La Roseraie
CRETEIL : élémentaire A.Camus
BONNEUIL SUR MARNE : maternelle Casanova
VALENTON : maternelle Eluard

FERMETURES SUITE AU BLOCAGE EN JUIN
LE KREMLIN BICETRE : maternelle Kergomard
BRY SUR MARNE : élémentaire H.Cahn

Compte rendu du CTsD du 5 septembre 2016

Hier se tenait le CTSD de rentrée afin de procéder aux ajustements nécessaires de la carte scolaire en cette rentrée 2016.
Une centaine de personnes (parents, enseignants, élus, représentants syndicaux) s’était réunie devant la DSDEN à cette occasion afin de faire entendre leur mécontentement. Comme nous l’avons à maintes reprises martelé depuis l’année dernière : l’enveloppe de 67 postes pour le Val de Marne, dotation « peau de chagrin » ne permet pas d’assurer un fonctionnement correct dans un grand nombre d’écoles. Maternelles, élémentaires, zone banale ou zone prioritaire… Ce sont des dizaines d’école qui se voient en cette rentrée avec des effectifs chargés voire très chargés.

Les élus CGT-Educ’action, Snudi-FO et SNUipp-FSU 94 se sont d’abord assurés que toutes les délégations d’école qui s’étaient déplacées seraient reçues avant de démarrer le CTSD.Ils ont lu une déclaration commune sur la question du calendrier imposé par la DSDEN et le Rectorat autour de la préparation de la carte scolaire pour cette rentrée 2016 ainsi que la tenue d’audiences pendant les instances. Puis chaque organisation a fait une déclaration spécifique.

Puis chaque organisation a fait une déclaration. (Voir déclaration ci jointe)

PDF - 236 ko
DECLARATION_DU_SNUIP­P_CTSD_5-09-16-1.pdf

La DASEN a commencé par annoncer que le département n’avait pas obtenu de dotation supplémentaire en postes enseignants. Néanmoins, elle estime qu’avec l’enveloppe actuelle, elle réussira à assurer correctement la rentrée. Le constat réel n’est pas encore fiable, tous les élèves n’étant pas encore revenus de congés lorsque les IEN sont allés « compter » dans les écoles mais elle annonce une augmentation démographique maitrisée…

Cela est pourtant démenti par le nombre de communes et d’écoles représentées au bas de la DSDEN ainsi que toutes les autres qui n’ont pas eu le temps de s’organiser pour y être mais qui nous avaient contactés dès fin août.

Nouvelles consignes de sécurité

La DASEN revient sur les conditions particulières de cette rentrée avec la mise en place de nouvelles consignes de sécurité en direction des établissements scolaires en rappelant qu’un certain nombre de points sont du ressort des municipalités (comme éviter les attroupements devant les écoles) mais que la communauté éducative a vocation à participer et proposer des organisations qui facilitent de nouvelles pratiques.

Elle rappelle que si ces consignes peuvent paraitre contraignantes, elles ont pour but d’assurer au mieux la sécurité de tous mais que l’école doit continuer de vivre et ne doit pas se transformer en forteresse infranchissable pour les familles et les partenaires habituels.

Elle signale que les services de police et gendarmerie ont été sollicités par les autorités afin de renforcer les conseils et la formation auprès des équipes ; ceci pour organiser au mieux les exercices de PPMS qui devront avoir lieu dans l’année autour de ces nouvelles problématiques. Concernant le contrôle visuel des sacs, nous rappelons qu’il n’est pas du ressort des enseignants d’en vérifier le contenu et que la reconnaissance des identités des personnes ne peut se faire que visuellement.

Lire l’analyse du SNUipp-FSU sur ces consignes en pièce jointe

PDF - 286.1 ko
PPMS_attentat_mesure­s_rentree_analyse_sn­uipp_2.pdf

Relations avec les municipalités

En réponse aux interventions des représentants syndicaux, la DASEN rappelle que les municipalités ne peuvent pas imposer les heures de réunion aux enseignants des écoles et que les Maires ne peuvent en aucun cas faire pression sur les directions pour leur faire signer quelconque contrat avec des associations périscolaires comme c’est le cas à Maisons-Alfort.

Scolarisation des moins de 3 ans

Sur la scolarisation des moins de 3 ans, la DASEN rappelle qu’elle s’était engagée dès sa nomination à œuvrer pour que plus d’enfants du Val de Marne soient scolarisés avant 3 ans en ouvrant des pôles TPS mais aussi en favorisant leurs inscriptions en dehors des pôles dans les classes qui auraient des possibilités d’accueil.

En ce sens, elle confirme que dès cette année, ces enfants seront comptés dans les effectifs globaux des écoles, ce qui n’était pas le cas et donc n’incitait pas les collègues à les intégrer.

Malgré la volonté affichée, le peu de postes alloués pour cette rentrée a contraint la DASEN à fermer de nombreuses classes de maternelle, rendant ainsi hypothétique la possibilité de scolariser des moins de 3 ans hors pôle TPS au vu des effectifs chargés dans de nombreuses écoles banales (voire en REP) dans lesquelles justement il n’y a pas d’implantation de ces classes spécifiques.

RASED

Suite à notre interpellation sur l’état des RASED et en particulier sur le problème des psychologues scolaires ( 11 postes non pourvus dans le département dont 6 dans les 11ème et 13ème circonscriptions qui ont comme particularité d’avoir chacune une zone REP+ sur leur territoire), Madame l’Inspectrice d’Académie répond que les appels à candidature n’ont pas été fructueux et que si un nouvel appel va être diffusé, des recrutements de contractuels avec diplôme équivalent et un accompagnement de la DSDEN est envisagé.

Elle ne répond pas en revanche sur les postes de maitres E non pourvus ou sur les nombreuses écoles qui ne bénéficient toujours pas d’aide d’enseignant spécialisé.

Cette année enfin, des collègues ont été retenus pour partir en stage CAPASH ainsi qu’en préparation du diplôme de psychologue scolaire. Cependant, les années de disette pèsent lourd sur les RASED !!!

Le SNUipp-FSU demande toujours que les postes de maitres E soient pourvus par des enseignants « faisant-fonction » volontaires lorsqu’ils ne sont pas occupés par des spécialistes.

PDMQDC et TPS

Elle ne nous répond pas sur la demande d’arrêt de profilage des postes PDMQDC et TPS. En effet, ce profilage ne permet pas de nommer sur tous les postes des personnels habilités. Cette année c’est ainsi 7 postes PDMQDC qui n’ont pas été pourvus malgré l’investissement important des équipes pour rédiger les projets nécessaires à l’ouverture de ces postes.

Madame l’Inspectrice d’Académie indique également que le taux de scolarisation des élèves porteurs de handicap va augmenter en volume et que le nombre d’aides administratives va rester stable.

Le SNUipp-FSU 94 reste auprès des équipes pour faire valoir le droit à une éducation de qualité dans les écoles de la République et garantir des conditions de travail permettant d’atteindre cet objectif aux collègues.

Pour une dotation supplémentaire pour notre département, pour défendre nos revendications et ouvrir les classes nécessaires,

RDV 15h Métro Solférino MERCREDI 7 SEPTEMBRE !
SNUipp-FSU, SNUDI-FO, la CGT Educ’Action, et SUD Education avec la FCPE 94 et la PEEP 94, appelons toutes les écoles qui n’ont pas obtenu satisfaction à manifester mercredi 7/09 à 15h au Ministère de l’Education nationale – rendez-vous métro Solférino.

PDF - 382.1 ko
declaration_commune_­CTsD.pdf
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 9


SNUipp-FSU 94, Maison départementale des Syndicats,
11/13 Rue des Archives, 94000 CRÉTEIL.
Téléphone : 01 49 56 97 10
Portables : 06 30 84 20 25 (Emmanuelle), 06 26 30 36 09 (Cécile CHSCT), 06 60 21 22 19 (Thierry)
Courriel : snu94@snuipp.fr

La section est située au 5ème étage, bureau 518.