Retour accueil

Mouvement 2015

Compte rendu du groupe de travail sur la circulaire mouvement

mardi 10 février 2015

Alors que l’administration avait prévu ce groupe de travail « mouvement » de longue date, elle n’a transmis le projet de circulaire aux organisations syndicales que… le vendredi 6 février à 20h30. De plus, des documents n’ont été remis qu’en séance.

Ceci n’a pas permis aux élus de préparer dans des conditions satisfaisantes ce groupe de travail. Il est inadmissible que l’administration procède de cette manière.

Compte-rendu du groupe de travail « mouvement » du 9 mars 2015

Les élus ont demandé que se tienne une CAPD relative aux règles du mouvement afin que celles-ci soient validées. Aucune date n’est pour l’instant prévue.

Le SNUipp-FSU prend acte de l’annonce d’un groupe de travail CTSD le 5 mars, en réponse à une demande formulée par le SNUipp-FSU et le SE-UNSA dans une lettre commune.

Calendrier du mouvement :

L’administration a proposé d’ouvrir le serveur du 10 avril au 21 avril 2015.
Les élus du personnel ont demandé à ce que cette ouverture soit prolongée jusqu’au 24 avril 2015.

Postes « à recrutement particulier »

Depuis l’année dernière, les postes « plus de maître que de classe » (PDMQDC) et de Toute petite section de maternelle (TPS) ne sont accessibles qu’aux collègues ayant reçu l’avis favorable d’une commission départementale. De plus, ils ne peuvent être nommés à titre définitif qu’après avis favorable de l’IEN. L’avis de cette commission sera désormais valable deux ans.
Les élus du SNUipp-FSU s’étaient opposés à ce « profilage » des postes PDMQDC et TPS, dès l’année dernière.

Le SNUipp-FSU a rappelé à l’administration que certains postes PDMQDC étaient restés vacants à cause de ces restrictions, alors que des collègues qui n’avaient pas reçu d’avis favorable les désiraient. L’administration a donc préféré ne pas pourvoir ces postes plutôt que d’y affecter un enseignant volontaire n’ayant pas été sélectionné par « profilage ». Où est l’intérêt de l’école et de ses élèves ?

Nous avons ainsi demandé à ce qu’en tout état de cause, les postes PDMQDC et TPS qui resteraient vacants à l’issue du 1er mouvement puissent être pourvus à la phase d’ajustement.

Ces postes, que l’administration désigne comme spécifiques, ne sont pourtant pas « spécialisés » et n’ouvrent aucun droit à une formation diplômante, comme le sont les postes d’ASH. Dans cette logique, tout poste de classe banale pourrait être profilé à terme : PS, CP, CM2, REP…

Ce mouvement continue cette année avec le profilage des postes de directeur REP+. Ceux-ci seront recrutés à partir d’une fiche de poste explicitant les critères auxquels doit répondre le candidat pour être choisi auprès d’une commission départementale. Ils seront ensuite classés par ordre d’avis de la commission, du plus favorable au moins favorable ! Seuls les nouveaux directeurs nommés cette année sur leur poste seraient concernés par cette mesure. Cela ouvre la voie à un véritable recrutement sur « profil individuel », qui se surajouterait à la liste d’aptitude des directeurs.
Tous ces collègues devront prendre contact avec l’IEN de circonscription avant le 14 avril. Or le CTSD risquant de se tenir le 7 avril, il ne restera qu’à peine cinq jours ouvrés pour postuler.

Avec les élus SNUipp-FSU, l’ensemble des élus du personnel de la CAPD s’est opposé à ce qu’il faut bien appeler une véritable logique « managériale » de profilage individuel des postes qui se renforce année après année, négation du mouvement sur des critères communs et transparents pour tous !

Le barème :
• les conséquences des choix budgétaires qui restreignent l’éducation prioritaire :

  1. Les collègues qui sortent de REP (adjoint non spécialisé, enseignant spécialisé ASH en responsabilité de classe, enseignant pôle moins de trois ans , plus de maître que de classe) auront une priorité s’ils souhaitent obtenir un poste équivalent, en REP, sur le département.
  2. Par ailleurs, les directeurs sortant de REP seront prioritaires pour obtenir un poste équivalent (même niveau de décharge mais selon la nouvelle grille). Cette grille sera étudiée par un groupe de travail du CTSD le 5 mars 2015.


• Situation médicale ou sociale difficile :

Les collègues ayant un dossier maladie ou social reconnu par l’inspection académique auraient selon le projet de circulaire une bonification de 10 points. Ces points ne seraient accordés que dans la mesure où ce changement de poste améliorerait la qualité de vie du collègue. Auparavant, ils bénéficiaient d’une priorité 7.

Projet d’attribution des décharges de direction pour la rentrée 2015

Le projet des décharges, transmis en cours de séance, améliore légèrement les quotités pour les écoles banales, ce dont le SNUipp-FSU ne peut que se réjouir. Mais il les diminue dans les REP à cause de l’insuffisance du budget.

Les conditions de travail vont donc y être dégradées ; le classement en éducation prioritaire devrait donner plus de moyens pour les élèves qui en ont le plus besoin. En retirant une partie des décharges de direction dans les REP, on peut s’interroger sur les moyens dont elles disposeront réellement.

On sait combien le rôle des directeurs est important pour le bon fonctionnement des écoles : régulation avec les familles, travail en équipe… Cette mesure risque de déstabiliser des équipes.

Le SNUipp-FSU interviendra au CTSD pour que ce projet soit abandonné et que les REP obtiennent les moyens dont ils ont besoin !

Zone ¼ ½ Totale
Banale 4 à 7 classes 8 à 11 classes 12 classes ou plus
REP 4 à 5 classes 6 à 8 classes 9 classes ou plus
REP+ 4 classes 5 à 6 classes 7 classes ou plus

La phase d’ajustement

Le SNUipp-FSU demande l’instauration d’une fiche de vœux permettant aux collègues de compléter ou de modifier celle du premier mouvement. Elle permettrait d’élargir les vœux des collègues et de les nommer plus facilement suivant leurs choix, à la lumière des résultats du premier mouvement.

L’administration a dit qu’elle étudierait cette possibilité et n’est pas opposée par principe à cette évolution.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 19


SNUipp-FSU 94, Maison départementale des Syndicats,
11/13 Rue des Archives, 94000 CRÉTEIL.
Téléphone : 01 49 56 97 10
Portables : 06 30 84 20 25 (Emmanuelle), 06 26 30 36 09 (Cécile CHSCT), 06 60 21 22 19 (Thierry)
Courriel : snu94@snuipp.fr

La section est située au 5ème étage, bureau 518.