Retour accueil

Vous êtes actuellement : Communiqués nationaux 


Education prioritaire : tous les besoins doivent être pris en compte

Rassemblement devant le CTA le 15 janvier 2015

samedi 20 décembre 2014

Vendredi 19 Décembre matin, au cours du groupe de travail, la DASEN a dressé la liste des écoles qu’elle propose de classer en éducation prioritaire, après avoir pris en compte les argumentations exposées par les élus du personnel.

Le SNUipp-FSU constate que si certaines écoles voient enfin leurs difficultés reconnues, la DASEN a refusé de prendre en compte toutes celles qui ne dépendaient pas d’un collège classé REP. Plusieurs d’entre elles ont pourtant des caractéristiques très proches de celles qui sont retenues.

Rassemblons nous le 15 janvier 2015 devant le CTA.

Vendredi 19 Décembre matin, au cours du groupe de travail, la DASEN a dressé la liste des écoles qu’elle propose de classer en éducation prioritaire REP +, après avoir pris en compte les argumentations exposées par les élus du personnel. (voir liste)

Le SNUipp-FSU constate que si certaines écoles voient enfin leurs difficultés reconnues, la DASEN a refusé de prendre en compte toutes celles qui ne dépendaient pas d’un collège classé REP .
Plusieurs d’entre elles ont pourtant des caractéristiques très proches de celles qui sont retenues.

Les élus du SNUipp-FSU sont intervenus pour rappeler que le Comité Technique Ministériel du 17 Décembre a pourtant pris la décision de classer en REP 2 écoles non rattachées à un collège REP dans d’autres départements et ont demandé le classement des écoles du département dans la même situation.

Refus de la DASEN qui propose uniquement de porter une « attention particulière » à celles qui sortiront de fait du classement de l’éducation prioritaire lorsqu’elles continuent de présenter des difficultés sociales importantes (notamment avec le label QPV de la politique de la ville qui témoigne de la reconnaissance de ces difficultés).

Par contre, elle a précisé que les moyens accordés à ces écoles dépendront complètement de la dotation allouée au département   : elle ne peut en aucune manière apporter une garantie sur ce qui pourra être préservé (effectifs dans les classes, décharge direction.....)  ; l’allocation des moyens devrait être progressive......

La seule garantie pour les écoles sortant de l’éducation prioritaire concerne le versement de l’indemnité pour les 3 années à venir uniquement pour les collègues déjà affectés sur l’école dès lors où ils continuent à y exercer.

Il est à noter également que l’administration envisage dès maintenant la sortie de l’éducation prioritaire pour plusieurs écoles dans 4 ans.

La situation ne peut rester en l’état  :
toutes les écoles présentant des difficultés sociales importantes doivent être classées en éducation prioritaire qu’elles soient ou non rattachées à un collège REP.

Le budget de l’éducation nationale doit s’adapter aux besoins et non l’inverse
Le classement doit perdurer suffisamment longtemps pour permettre un véritable travail à long terme.

Toutes ces propositions seront examinées au Comité Technique Académique qui est prévu le 15 Janvier.

D’ores et déjà, le SNUipp-FSU appelle toutes les écoles à transmettre leur dossier aux élus qui continueront à les défendre et à venir massivement le jour du CTA devant le rectorat pour montrer leur détermination.

Le SNUipp-FSU dépose dès aujourd’hui une demande de négociation préalable pour couvrir tous les collègues qui se déplaceront à cette occasion.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 6


SNUipp-FSU 94, Maison départementale des Syndicats,
11/13 Rue des Archives, 94000 CRÉTEIL (M° Créteil Préfecture)
Téléphone : 01 49 56 97 10
Portables : 06 30 84 20 25 (Emmanuelle), 06 26 30 36 09 (Cécile CHSCT), 06 60 21 22 19 (Thierry)
Courriel : snu94@snuipp.fr

La section est située au 5ème étage, bureau 518.