Retour accueil

Vous êtes actuellement : CTSD et Carte scolaire 


Rythmes scolaires et conditions de travail,

enseignants et eleves "pris en otage" à Limeil-Brevannes et Sucy en brie

vendredi 5 septembre 2014

le SNUIPP-FSU94 s’adresse à la DASEN lors du CTSD pour cesse au plus vite la situation ubuesque vécue par les enseignants et les élèves de ces deux villes...

Madame la Directrice Académique,

J’ai le regret de vous annoncer que je suis dans l’impossibilité d’exercer mon mandat d’élu aujourd’hui. En effet je dois rejoindre mes collègues de Sucy-en-Brie. Tout à l’heure, à 15 heures, nous allons vivre, comme le reste de cette semaine, une situation ubuesque. La classe s’arrêtera, mais beaucoup d’élèves resteront à l’école. Pour quoi faire ? Rien. Les professeurs resteront dans l’école. Pour encadrer des enfants qui attendront 16h30 pour reprendre le cours normal de leur vie.

En effet à Sucy-en-Brie comme à Limeil-Brévannes, un conflit oppose la Mairie à l’Éducation Nationale quant à la mise en place des rythmes scolaires. Ce conflit était le même au mois de juin, dans les mêmes termes. Il est surprenant qu’aucune solution n’ait pu être trouvée en deux mois.

Et depuis la rentrée, à grands coups de communiqués, les horaires de l’école changent au gré des interlocuteurs créant la plus grande confusion dans la communauté éducative. Les enseignants se trouvent dans l’obligation de gérer ce désarroi, d’expliquer l’inexplicable aux parents d’élèves et aux enfants.

Et mercredi, le summum, les enseignants se sont vus interdire l’accès à leur lieu de travail et d’exercer leur métier par des chaînes fermant les portails. Tout un symbole dans un pays de droit !

Alors on loue la conscience, le civisme et le professionnalisme des enseignants. Un comble, alors que nous sommes empêchés de travailler !

Alors on explique que les heures supplémentaires qu’ils sont contraints de faire seront défalquées des 108 heures annualisées. C’est à dire au détriment, au choix, des concertations, du traitement de la difficulté scolaire, du dialogue avec lesfamilles ou de la formation (déjà réduite à la portion congrue).

Une semaine après le début de cette crise aiguë, l’incertitude de cette situation invraisemblable demeure entière. Il est vraiment temps que cela cesse. Que les enseignants obtiennent des certitudes quant à leurs emplois du temps.

Madame la Directrice, l’ensemble des enseignants attend des réponses claires et une résolution rapide de cette crise. Il n’est pas imaginable de vivre une seconde semaine comme celle-ci.

Les élèves et les enseignants ne peuvent pas perdre impunément d’autres heures d’enseignement.

Christophe Isasa

Elu des personnels SNUipp-FSU

Enseignant à Sucy en Brie

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 13


SNUipp-FSU 94, Maison départementale des Syndicats,
11/13 Rue des Archives, 94000 CRÉTEIL.
Téléphone : 01 49 56 97 10
Portables : 06 30 84 20 25 (Emmanuelle), 06 26 30 36 09 (Cécile CHSCT), 06 60 21 22 19 (Thierry)
Courriel : snu94@snuipp.fr

La section est située au 5ème étage, bureau 518.