Retour accueil

Vous êtes actuellement : CTSD et Carte scolaire 


CTSD du 5 Septembre 2014

Déclaration du SNUIPP-FSU94

vendredi 5 septembre 2014

Cette 1° semaine de rentrée montre déjà toutes les difficultés qui étaient prévisibles :

  • En ce qui concerne les effectifs, certaines écoles du département conservent des effectifs très chargés, notamment en maternelle et dans des villes accueillant des afflux de population importants comme à Ivry, Limeil ou Fresnes.
    Cette situation de gestion à flux tendu risque de s’aggraver dans les secteurs où les logements sont à livrer durant l’année scolaire.
  • Les postes RASED manquent toujours aussi cruellement pour les élèves en difficulté qui ne sont plus aidés depuis une grande partie de leur scolarité.
  • La décision de refuser de pourvoir les postes vacants de PDMQDC comme à Ctéteil ou Valenton ne permettra plus aux équipes d’atteindre les objectifs recherchés et montre que ces postes deviennent des variables d’ajustement. C’est traiter avec peu de considération le travail des équipes qui ont consacré de longues heures pour élaborer les projets et les concrétiser. C’est aussi la démonstration de l’inefficacité du profilage des postes qui devient un obstacle pour pourvoir ces postes. A ce jour, nous souhaitons un véritable bilan sur ces postes.
  • Nous rappelons que malgré nos demandes, la liste de tous les postes ou ½ postes réservés aux stagiaires n’a jamais pu être examinée lors d’un CTSD. De fait, certaines écoles avec des effectifs pourtant très lourds, devront fonctionner avec plusieurs stagiaires issus des 2 concours, ce qui crée parfois des difficultés supplémentaires pour les élèves, les stagiaires et les équipes.
  • Certains remplaçants semblent déjà affectés sur des postes fixes. Nous souhaiterions savoir ce qu’il en est actuellement.
    De même, nous souhaitons connaître la situation du département en terme de postes surnombre, équilibre ou déficit ? Nombre de postes concernés ?

Y aura-t-il un recours à des listes complémentaires ? à des contractuels et combien ?

  • De nombreuses écoles constatent que les postes de CUI ne sont plus couverts cette année qu’ils s’agisse des aides administratives ou des aides pour les élèves handicapés. Qu’en est-il ?
    Enfin, la question des rythmes scolaires appliquée à marche forcée dans le département place les collègues en très grande difficulté :
  • Une grande désorganisation pour les familles et les écoles qui place les enseignants et notamment les directeurs en première ligne .
  • Une multiplicité de rythmes dans le département qui a fait éclater toute l’unité du département et qui nuit au fonctionnement général et au droit des personnels (ex : mouvement des personnels).
  • Une grande insécurité concernant les élèves, notamment lors des moments de transition au vu du peu de temps d’information et d’organisation pour modifier des fonctionnements reconduits depuis plusieurs années.
  • Des horaires qui explosent pour les collègues lorsque les communes refusent d’adapter les horaires des accueils péri-scolaires (ex Sucy)
    Où sont les améliorations ?

Des réponses doivent être apportées tant pour améliorer la réussite des élèves que pour améliorer les conditions de travail des enseignants.

Dans l’immédiat, des moyens sont nécessaires.

Pour faire réussir tous les élèves, la transformation de l’école est plus que jamais indispensable. L’allègement du nombre d’élèves par classe, les remplacements, les RASED, l’éducation prioritaires, la formation continue, les PDMQDC, la scolarisation des moins de 3 ans… nécessitent un réel engagement budgétaire.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 14


SNUipp-FSU 94, Maison départementale des Syndicats,
11/13 Rue des Archives, 94000 CRÉTEIL (M° Créteil Préfecture)
Téléphone : 01 49 56 97 10
Portables : 06 30 84 20 25 (Emmanuelle), 06 26 30 36 09 (Cécile CHSCT), 06 60 21 22 19 (Thierry)
Courriel : snu94@snuipp.fr

La section est située au 5ème étage, bureau 518.