Retour accueil

Vous êtes actuellement : CAPD 


Présentiel / Distanciel : CONTACTEZ LE SNUipp-FSU 94 si votre IEN tente de vous imposer un fonctionnement non réglementaire

jeudi 4 juin 2020

Des collègues, directeurs et adjoints, de plusieurs circonscriptions ont saisi le SNUipp-FSU 94 concernant les conditions de reprise d’activité dans le cadre de la réouverture des écoles.

Certains IEN tentent, contre toute logique et en dépit des consignes ministérielles, d’imposer des fonctionnements inadéquats.

Nous avions été alertés par les collègues de SAINT-MAUR dès la semaine dernière, à propos de leur IEN qui tentait d’imposer que les collègues en télétravail viennent malgré tout… sur l’école ! En dépit des consignes générales qui demandent à l’ensemble des travailleurs de continuer à privilégier autant que possible le télétravail, et en tout état de cause d’éviter les déplacements inutiles dans les transports en commun. Durant une audience intersyndicale demandée par le SNUipp-FSU et qui s’est tenue le mercredi 27 mai, il a finalement déclaré "ne pas s’opposer" à ce que les collègues puissent ne pas être physiquement présents lorsqu’ils étaient en télétravail.

Sur FONTENAY, l’IEN a intimé à des collègues qu’elles ne pouvaient plus choisir de garder leur(s) enfant(s) à la maison et devaient fournir une attestation de la crèche ou de l’école, en contradiction avec la FAQ du ministère à ce propos (voir notre dernier article).

L’IEN d’ARCUEIL-KB-GENTILLY semble vouloir exiger non seulement de fournir un justificatif de l’école ou de la crèche pour un collègue qui voudrait garder son enfant, mais aussi que les collègues reviennent obligatoirement 4 jours sur l’école lorsqu’ils font du présentiel !

Le SNUipp-FSU 94 s’est adressée à elle :

Madame l’Inspectrice de l’Education nationale de la circonscription d’Arcueil,

plusieurs collègues des villes d’Arcueil et Gentilly nous ont contacté suite aux consignes que vous avez donné dans les écoles de ces communes.

C’est pourquoi nous vous interpellons sur ces différents points :

  • les enseignants qui selon l’organisation arrêtée par le Conseil des maîtres ne sont pas en charge d’un groupe d’élèves sur l’école peuvent continuer à assurer l’enseignement à distance de chez eux. Aucun texte officiel n’indique le contraire et c’est la réponse que nous a donné Mme Del Bianco en CHSCT départemental hier après-midi.
  • les directeurs et directrices d’école sont compétents pour organiser la reprise progressive, avec le concours des conseils des maîtres, en fonction du protocole sanitaire, du bâti scolaire et de la capacité des collectivités territoriales à mobiliser leurs employés pour assurer l’application du protocole en matière de désinfection et d’hygiène. C’est ce cadre et uniquement ce cadre qui détermine le nombre de groupes d’élèves pouvant être accueillis (et le nombre d’élèves par groupe). Là encore, aucun nouveau texte officiel ne vient remplacer la circulaire du 4 mai. Ainsi, il est possible, selon les écoles, qu’il y ait moins de groupes accueillis quotidiennement que d’enseignants mobilisables. Dans ce cas les équipes peuvent décider d’un roulement des enseignants concernant leur présence à l’école (en veillant à ce que ceux-ci interviennent bien toujours sur le même groupe)
  • aucun passage de la circulaire du 4 mai n’indique que les enseignants qui reprennent le chemin de l’école doivent y être présents à temps plein.
  • par contre, la circulaire précise bien que : « les professeurs qui assurent un service complet en présentiel dans l’école ou l’établissement ne sont pas astreints à l’enseignement à distance. L’enseignement à distance pour les élèves restés chez eux est assuré par les professeurs qui sont aussi à domicile. Le lien à distance entre élèves et professeurs est défini à l’échelle de l’école ou de l’établissement, avec l’aide, le cas échéant, des autorités académiques. »

Cela indique bien que d’une part, un enseignant peut être en alternance en présentiel et distanciel ; d’autre part, que les enseignants qui sont à temps plein présents sur l’école sont dégagés du travail en distanciel.

Par ailleurs, je vous rappelle qu’au vu de l’équipement informatique et internet des écoles de votre circonscription, l’enseignement à distance ne pourra continuer à être assuré par les enseignants que si cela peut se faire de chez eux, avec leur propre matériel acheté avec leurs deniers sans aucune prime d’équipement de la part de notre employeur (ordinateur, abonnements internet, etc.). Si les termes de la circulaire du 4 mai venaient à changer sur ce point et que l’on impose aux enseignants d’assurer le distanciel de leur lieu de travail, ce sera la fin pure et simple du suivi pédagogique de la majorité de nos élèves qui n’ont pas repris le chemin de l’école.

Nous restons à votre disposition si vous souhaitiez échanger sur ces points.

Veuillez recevoir, Madame L’Inspectrice de l’Education nationale, l’assurance de notre attachement à l’école publique et laïque ainsi qu’au service public d’éducation.

Rappelons qu’en l’absence de nouveau texte, la circulaire ministérielle du 4 mai ainsi que la circulaire académique du 12 mai restent toujours en vigueur, ce qui est rappelé par la FAQ du ministère. Pour l’instant les choses ne changent donc pas et les collègues peuvent faire le choix de garder leur enfant à la maison (voir annexe 4 de la circulaire académique du 12 mai) : « S’agissant de l’école, la circonstance que la classe dans laquelle est habituellement scolarisé l’enfant ait rouvert dans le cadre du déconfinement, ne peut être regardée jusqu’à nouvel ordre comme une solution de garde dès lors que le retour à l’école est fondé sur le volontariat »

Si vous subissez des pressions de la part de votre IEN
CONTACTEZ LE SNUipp-FSU 94 et nous interviendrons !

snu94@snuipp.fr

CAPD (carrières et questions individuelles) :

  • Emmanuelle Jollet : 06 30 84 20 25
  • Thierry Guintrand : 06 60 21 22 19
  • Julia Andres : 07 67 70 35 02
  • Cécile Quinson : 06 26 30 36 09

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 12


SNUipp-FSU 94, Maison départementale des Syndicats,
11/13 Rue des Archives, 94000 CRÉTEIL (M° Créteil Préfecture)

Téléphone : 01 49 56 97 10

CAPD (carrières et questions individuelles)
Emmanuelle Jollet : 06 30 84 20 25
Thierry Guintrand : 06 60 21 22 19
Julia Andres : 07 67 70 35 02

CTSD (carte scolaire et questions collectives)
Cyrille Micheletta : 06 34 60 15 83
Marion Fouret : 06 75 00 42 02
Dominique Angelini : 06 20 54 36 61
Claudia Faddeeff : 06 07 44 45 64

CHSCT (sécurité et conditions de travail)
Cécile Quinson : 06 26 30 36 09
Marie Plaza : 06 50 53 81 78

CAAS (commission académique d’action sociale)
Patrice Leguérinais : 06 10 13 74 31

AESH (commission départementale AESH)
Magalie Trarieux : 07 83 85 68 70

Courriel : snu94@snuipp.fr

La section est située au 5ème étage, bureau 518