Retour accueil

Vous êtes actuellement : CTSD et Carte scolaire 


Déclaration commune que le Recteur a refusé d’entendre

jeudi 13 janvier 2011

Le CTP Académique convoqué le 13 janvier 2011 a été boycotté par tous les représentants des personnels :

7 FSU (SNUipp, SNES, SNEP, SNUEP), 1 FO,1 SE, 1 CGT Educ’Action

Déclaration commune FSU, FO, SE, CGT Educ’Action que le Recteur a refusé d’entendre

Monsieur le Recteur,

571 postes en moins pour 8060 élèves en plus, du jamais vu dans l’académie de Créteil !

Monsieur le Recteur, nous n’avons eu qu’hier vos décisions de répartition de ces suppressions, la veille du CTPA : c’est une remise en cause du paritarisme, celui-ci permettant aux organisations syndicales de défendre les revendications des personnels, en ayant eu le temps d’étudier vos documents.

  • dans le premier degré, 120 emplois supprimés dont 103 intervenants en langue et 17 suppressions dans les écoles de l’académie pour 4224 élèves supplémentaires qui vont entraîner une surcharge des effectifs. La scolarisation des élèves de moins de 3 ans est directement menacée
  • dans le second degré, 250 emplois supprimés dans les lycées pour 166 élèves supplémentaires attendus, 30 créés dans les LP pour 236 élèves supplémentaires ce qui est bien loin de répondre aux besoins (ainsi le Rectorat a prévu de passer à 30 élèves les sections en Carrière Sanitaire et Social qui sont à 24 élèves), et 15 créations seulement dans les collèges qui ne sont qu’un trompe-l’œil face aux 3434 élèves supplémentaires attendus (et – 40 dans les collèges du 93 pour 1131 élèves supplémentaires) ; s’y ajoutent 221 emplois supprimés liés à des décharges (notamment les 2H des néo titulaires) et à des moyens de remplacement.
  • pour les administratifs, 25 emplois supprimés

Pour les organisations syndicales FSU, FNEC FP-FO, UNSA, CGT Educ’Action, les conditions de la rentrée sont inacceptables : ces suppressions de postes massives ne peuvent qu’aggraver une situation déjà très difficile dans les établissements.

Nous nous opposons à ces suppressions et demandons le maintien de tous les postes.

Ces suppressions massives de postes, sont les conséquences directes des multiples régressions en cours, dont nous demandons l’arrêt immédiat.

Monsieur le Recteur, de nombreuses demandes vous ont déjà été portées, par des délégations souvent unitaires au niveau académique, mais sont restés sans réponse positive à ce jour, ou sans réponse tout court.

C’est le cas de notre demande de mesures urgentes pour les stagiaires de retour à un 1/3 temps devant élèves, de retrait du dispositif CLAIR des établissements qui le demandent, d’arrêt de la mise en place de la réforme des lycées en première.

Monsieur le Recteur, nous ne siégerons pas aujourd’hui 13 janvier au CTPA, et nous attendons vos réponses d’ici la re-convocation de ce CTPA dans quelques jours.

Nous vous demandons de bien vouloir recevoir les délégations d’établissements présentes ce jour devant le rectorat dont nous appuyons les revendications.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 24


SNUipp-FSU 94, Maison départementale des Syndicats,
11/13 Rue des Archives, 94000 CRÉTEIL.
Téléphone : 01 49 56 97 10
Portables : 06 30 84 20 25 (Emmanuelle), 06 26 30 36 09 (Cécile CHSCT), 06 60 21 22 19 (Thierry)
Courriel : snu94@snuipp.fr

La section est située au 5ème étage, bureau 518.