Retour accueil

Vous êtes actuellement : Action syndicale  / Vie des circonscriptions 


4e jour de confinement : à Vitry, où en est-on sur les écoles qui accueillent ?

jeudi 19 mars 2020

A Vitry comme ailleurs, les enseignants volontaires pour accueillir les enfants se sont d’abord confrontés au manque de matériel : absence de masques et de gel hydroalcoolique. Les serviettes à usage unique étaient arrivées dans les écoles les jours précédant l’annonce de la fermeture des écoles. Il ne nous a heureusement pas été remonté de manque de savon.

Le premier lundi, quelques collègues volontaires par école se sont présentés afin de recenser les enfants devant être accueillis. Rapidement, 3 pôles ont été identifiés et un planning a été mis en place, les collègues assurant une présence par demie-journée. La fréquentation a connu un pic mardi avec 46 élèves (probablement parce que les familles étaient prises de court par l’annonce de la fermeture des écoles). Aujourd’hui, le nombre est tombé à 16 enfants sur toute la commune car des solutions ont été trouvées par des familles. Il est possible que la fréquentation reparte à la hausse demain vendredi, car certains conjoints ont du utiliser des congés pour garder les enfants et repartent au travail. Par ailleurs, les enfants seront accueillis dès demain sur un seul groupe scolaire (H. Wallon).

Au niveau du matériel, nous avons confirmation que des stocks de gel hydroalcooliques utilisés pour les élections ont été redéployés sur les écoles. La mairie essaierait de mettre à disposition de tous les personnels en contact avec les enfants un petit stock de masques provenant du centre de santé municipal, mais celui-ci est insuffisant et la mairie n’arrive pas à se réapprovisionner. Des démarches sont faites vis à vis de la préfecture, mais sans effet jusqu’à présent.

De son côté, le SNUipp 94 a dès le début de la crise saisi la DASEN sur ce point.

La mise en place du volontariat et l’organisation de l’accueil a été géré avant tout par les équipes (en liaison avec les IEN). De manière générale, la mobilisation des collègues a été forte sur Vitry. Cela est à souligner et à mettre au regard des consignes délirantes de certains IEN du département, qui laissaient transparaitre le mépris et la méfiance vis à vis des enseignants.

Cela conforte l’idée que les services publics sont indispensables au fonctionnement de notre société, et font vivre au quotidien les principes de solidarité et d’égalité, en particulier des plus faibles pour qui ils sont le seul recours.

Oui, notre moteur est et restera la solidarité ! Oui, le service public est et sera à la hauteur, à rebours des politiques d’austérité et de concurrence de tous contre tous.

Nous saurons tous ensemble le rappeler à qui de droit en temps voulu !

Il serait souhaitable que le patronat et ses entreprises, parés de toutes les vertus par le président Macron et sa "strat-up nation", fassent preuve de la même solidarité !!!

Lorsque l’on entend les témoignages de soignants expliquant que de nombreux conjoints travaillant dans des grandes entreprises privées ne bénéficient pas d’une autorisation d’absence rémunérée pour garder leurs enfants, sans parler de certains secteurs non essentiels où le télétravail est impossible, notamment dans l’industrie, et où la production continue malgré tout contribuant à mettre des salariés et la population en danger, cela démontre le sens de responsabilité et les priorités de certains employeurs !

Le gouvernement a décrété, à juste titre, la fermeture des commerces non indispensables. Mais il laisse la production continuer dans certains secteurs économiques clairement non-essentiels (luxe, publicité…). C’est au parlement de légiférer en urgence pour définir la liste de ces secteurs et y exiger l’arrêt de la production.

Le SNUipp-FSU 94 est plus que jamais vigilant quant aux conditions de travail des personnels. Nous appelons les collègues concernés à exiger la présence du matériel exigé par le ministère (savon, serviettes jetables, gel hydroalcoolique) et du nombre d’enfants (10 maximum par groupe qui ne doivent pas se croiser dans une même salle). C’est en se protégeant que l’on freinera la propagation du virus !

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 170


SNUipp-FSU 94, Maison départementale des Syndicats,
11/13 Rue des Archives, 94000 CRÉTEIL (M° Créteil Préfecture)

Téléphone : 01 49 56 97 10

CAPD (carrières et questions individuelles)
Emmanuelle Jollet : 06 30 84 20 25
Thierry Guintrand : 06 60 21 22 19
Julia Andres : 07 67 70 35 02

CTSD (carte scolaire et questions collectives)
Cyrille Micheletta : 06 34 60 15 83
Marion Fouret : 06 75 00 42 02
Dominique Angelini : 06 20 54 36 61
Claudia Faddeeff : 06 07 44 45 64

CHSCT (sécurité et conditions de travail)
Cécile Quinson : 06 26 30 36 09
Marie Plaza : 06 50 53 81 78

CAAS (commission académique d’action sociale)
Patrice Leguérinais : 06 10 13 74 31

AESH (commission départementale AESH)
Magalie Trarieux : 07 83 85 68 70

Courriel : snu94@snuipp.fr

La section est située au 5ème étage, bureau 518