Retour accueil

Vous êtes actuellement : Action syndicale  / SNUipp 94 


Bilan de la 1ère journée de fermeture

lundi 16 mars 2020

Aujourd’hui LUNDI 16 mars, ce premier jour de fermeture des écoles s’est bien passé. L’accueil des enfants de personnels soignants sans autre solution de garde a été globalement marginal, beaucoup d’écoles n’ayant pas eu d’enfant, certaines 2 ou 3, d’autres un nombre un peu plus important notamment sur les écoles à proximité de gros hôpitaux (Kremlin-Bicêtre, Créteil…). Rappelons que les collègues ayant eux-mêmes des enfants de -16 ans en garde, ainsi que ceux présentant des pathologies "à risque", ne peuvent être concernés par cet accueil.

Nulle part il n’y a eu pénurie de volontaires. On doit saluer l’engagement collectif des collègues en solidarité avec les personnels de santé et de l’hôpital. Les enseignants, en tant que fonctionnaires d’Etat et agents publics, sont conscients du rôle qu’ils doivent jouer dans la crise sanitaire qui nous frappe. Nul besoin des injonctions stupides et contradictoires qu’ont eues certains IEN ces derniers jours : ce sont bien les équipes, sur la base du volontariat, qui étaient et sont à même d’organiser au mieux cet accueil.

Seuls les enseignants dont la présence est essentielle pour organiser cet accueil doivent être sur les écoles. Concernant la « continuité pédagogique », ce sont les équipes qui ont la main pour s’organiser dans le cadre des consignes de confinement : c’est bien le télétravail A LA MAISON qui doit être utilisé, sauf pour les collègues volontaires qui participent actuellement aux gardes d’enfants de soignants et qui doivent le cas échéant être déchargés de toute tâche concernant leur classe.

Le SNUipp-FSU est intervenu auprès de la DASEN pour demander à ce que l’ensemble des mesures sanitaires soient prises pour que cet accueil se fasse dans les meilleures conditions possibles. La DASEN s’est engagée à intervenir auprès de la préfecture, notamment pour fournir des masques et du gel aux écoles.

Nous rappelons à l’ensemble des collègues les consignes du ministère :

« Cet accueil doit être réalisé dans le strict respect des gestes barrières et des recommandations sanitaires, à savoir :

  • le nettoyage approfondi des locaux préalablement à l’ouverture des écoles et des établissements, notamment ceux mobilisés comme lieux de vote ce dimanche et ceux qui étaient fermés dans les clusters ;
  • la présence de savon en quantité suffisante pour les enfants et de gel hydroalcoolique pour les personnels ;
  • l’accueil pour des groupes de 8 à 10 élèves maximum au sein d’une même salle. »

Toutes ces conditions ne semblent pas avoir été respectées partout, notamment là où des IEN ont désigné sans concertation des écoles comme lieu d’accueil.

Si ces conditions minimales ne sont pas réunies, les collègues doivent saisir l’IEN pour qu’elles soient respectée, ainsi que contacter immédiatement le SNUipp-FSU 94 !

Le SNUipp-FSU est aussi intervenu auprès de la DASEN concernant les communes où il est décidé de regrouper tous les enfants de soignants sur une même école. Par exemple, la maternelle Vernaudon à Vincennes pourrait accueillir jusqu’à 95 élèves de maternelle de toute la commune, bien que l’administration dit tabler sur 20 à 30 réellement présents ! Cela va à l’encontre des préconisations du ministère, qui parle de « groupes de 8 à 10 élèves maximum au sein d’une même salle ». Alors même qu’à plusieurs moments, ces plusieurs dizaines d’enfants pourraient se retrouver ensemble au même endroit (cantine, activités, utilisation de la cour), notamment en cas de pluie. Les précautions sanitaires ne pourraient être correctement assurées : ce sont les enfants et leurs familles, mais aussi les enseignants volontaires ainsi que les personnels communaux qui seraient alors plus fortement exposés, ce qui serait évidemment inacceptable.

Enfin, pour les AESH, la DASEN a confirmé qu’ils seraient rémunérés intégralement tout en étant confinés à la maison, en ASA (donc sans aucun jour de carence).

Les militants du SNUipp-FSU 94 restent et resteront à vos cotés et joignables pendant toute la période, sur les PORTABLES (voir en haut et en bas de la page) et par COURRIEL snu94@snuipp.fr

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 154


SNUipp-FSU 94, Maison départementale des Syndicats,
11/13 Rue des Archives, 94000 CRÉTEIL (M° Créteil Préfecture)

Téléphone : 01 49 56 97 10

CAPD (carrières et questions individuelles)
Emmanuelle Jollet : 06 30 84 20 25
Thierry Guintrand : 06 60 21 22 19
Julia Andres : 07 67 70 35 02

CTSD (carte scolaire et questions collectives)
Cyrille Micheletta : 06 34 60 15 83
Marion Fouret : 06 75 00 42 02
Dominique Angelini : 06 20 54 36 61
Claudia Faddeeff : 06 07 44 45 64

CHSCT (sécurité et conditions de travail)
Cécile Quinson : 06 26 30 36 09
Marie Plaza : 06 50 53 81 78

CAAS (commission académique d’action sociale)
Patrice Leguérinais : 06 10 13 74 31

AESH (commission départementale AESH)
Magalie Trarieux : 07 83 85 68 70

Courriel : snu94@snuipp.fr

La section est située au 5ème étage, bureau 518