Retour accueil

Vous êtes actuellement : CHSCT 


Déclaration liminaire de la FSU au CHSCTD du 21 janvier 2014

jeudi 23 janvier 2014

Madame la Directrice Académique, présidente du CHSCT, la délégation FSU transmet, en cette nouvelle année, ses meilleurs vœux à tous les membres du CHSCTD, souhaitant que l’amélioration du service public d’éducation et les conditions de travail et d’étude deviennent toujours plus une priorité.

Si nous sommes satisfaits du respect du calendrier dans la tenue de nos CHSCTD, nous regrettons encore que les PV ne soient pas transmis dans les délais prévus, cela nous paraissant indispensable pour le suivi des décisions prises.

Nous sommes également toujours dans l’attente de concrétisation des moyens donnés : décharges non actées officiellement (cela a été fait au niveau du CHSCTA) et matériel prévu pour les visites dont nous n’avons aucune nouvelle à ce jour.

Le calendrier des visites a été proposé au dernier CHSCTD et la première visite était prévue en janvier sur le groupe scolaire Beuvin B et maternelle à Créteil. Nous sommes le 21 janvier et nous n’avons aucune date.

Pour réaliser dans de bonnes conditions ces visites, nous pensons qu’elles doivent être préparées très sérieusement en amont et que les collègues doivent être prévenus assez longtemps à l’avance de la date, de leurs modalités et de leur organisation.

C’est pourquoi nous soumettons à l’avis du CHSCTD un protocole de visite qui permettrait de fixer un cadre précis pour optimiser au mieux ces visites.

Sur les situations de conflit dans la gestion des élèves à trouble du comportement , dans la relation avec les parents et/ou dans la relation avec les collègues et la hiérarchie dans les établissements, la FSU rappelle que les collègues ont plus que jamais besoin d’être informés sur leurs droits et sur les moyens de prévention .

Des situations deviennent rapidement anxiogènes et fragilisent les collègues dans l’exercice de leur métier. Les accidents de service sont fréquents mais beaucoup ne sont pas déclarés notamment par manque d’information. L’examen de l’arbre des causes des accidents de service permettrait d’avoir une réflexion sérieuse sur leur prévention : nous rappelons que l’employeur a un objectif de zéro accident de service, avec obligation de résultat.

La circulaire santé sécurité est un outil supplémentaire dans l’amélioration de l’information aux agents. Les chefs d’établissements, IEN ou chefs de service devront être vigilants à transmettre ces informations et à assurer la mise en place des registres de santé et sécurité notamment.

Toute la mesure doit être prise dans les cas de déclaration d’incident afin d’éviter que des situations dégénèrent comme c’est le cas actuellement sur certains groupes scolaires. Les personnels ont besoin de soutien, d’une présence de terrain plus forte et non culpabilisante.

En ce qui concerne la médecine de prévention, la FSU demande encore l’application du décret n°95-680 ordonnant le recrutement en nombre suffisant de médecins de prévention, d’infirmières et de secrétaires. Un service médical et psychologique plus étoffé permettrait entre autre de répondre à la loi sur les visites médicales professionnelles et de suivre plus efficacement les incidents déclarés dans tous les établissements et services.

Enfin, La FSU attire l’attention sur la mise en place des activités périscolaires dans les écoles, suite à l’application programmée à ce jour du décret n° 2013-77 du 24 janvier 2013 relatif à l’organisation du temps scolaire dans les écoles. Cette mise en place aura des répercussions sur l’organisation du travail des agents, sur leurs conditions de travail et sur la sécurité des élèves : en la matière nous n’aurons, le cas échéant, pas le droit à l’erreur, si des dangers étaient mis en évidence.

Au nom de la délégation FSU et de l’ensemble des personnels que représente le CHSCT, nous souhaitons que cette séance du CHSCTD soit à même de produire des actes utiles à la prévention des risques et à l’amélioration de la santé au travail de tous.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 1


SNUipp-FSU 94, Maison départementale des Syndicats,
11/13 Rue des Archives, 94000 CRÉTEIL (M° Créteil Préfecture)
Téléphone : 01 49 56 97 10
Portables : 06 30 84 20 25 (Emmanuelle), 06 26 30 36 09 (Cécile CHSCT), 06 60 21 22 19 (Thierry)
Courriel : snu94@snuipp.fr

La section est située au 5ème étage, bureau 518.