Retour accueil

Vous êtes actuellement : CAPD 


Déclaration du SNUipp 94 lors de la CAPD du 10 décembre 2010

samedi 11 décembre 2010

Les personnels titulaires et stagiaires, les élèves ne doivent pas payer les frais de la masterisation !

Cette CAPD, première de l’année scolaire, se tient dans une période où nombre d’écoles ont dû affronter de profonds bouleversements, suite à la mise en oeuvre de la réforme de masterisation, que nous avons combattue.

En effet, des stagiaires sont en charge d’élèves dans le cadre d’un stage en responsabilité depuis la fin du mois de novembre en ayant eu en tout et pour tout qu’une période d’observation et 3 semaines de stage avec des formateurs. Cette nouvelle entrée dans le métier, leur fera cumuler enseignement de classe, formation, évaluations...

Ce ne sont assurément pas des conditions leur permettant de prendre le recul nécessaire pour analyser leurs premières pratiques puisqu’ils seront sans cesse en charge de classe.

De plus, plusieurs d’entre eux ont été affectés sur des classes dont le remplacement assuré par un titulaire remplaçant a été brutalement interrompu, sur demande institutionnelle. Ces conditions ne permettent pas d’assumer sereinement leur travail.

D’autres sont affectés sur des petits remplacements, des classes à double niveaux, sur plusieurs classes, voire même sur des CLIN ou des CLIS...

Ils seront pourtant tous évalués en fin d’année.

Parce qu’enseigner est un métier qui s’apprend dans le cadre d’une véritable formation professionnelle, nous nous opposerons à leur licenciement et demanderons que soit mise en place la formation nécessaire.

Au cours de cette CAPD, seront examinés les stages de formation continue pour les 4 campagnes de cette année scolaire. Plusieurs remarques s’imposent :

  • la lisibilité des documents nous a considérablement restreint dans notre rôle d’élu du personnel.

Sur les 4 campagnes, seule une partie de la 3° campagne et la 4° campagne peuvent être véritablement être examinées au cours de cette CAPD puisque les autres stages ont déjà eu lieu.

  • Les stages qui ont lieu sur temps de travail se réduisent en nombre, durée, et ne sont plus remplacés par des stagiaires ou des enseignants mais par des étudiants pour les stages de 2 semaines.
  • La réduction de la formation initiale à quelques semaines d’observation et un stage de 3 semaines, cumulée à la réduction de la formation continue, ne permet plus aux enseignants de prendre le recul nécessaire pour apprendre leur métier, analyser leur pratique de la classe.

Pourtant, les demandes institutionnelles ne cessent de se multiplier et les moyens pour y parvenir de moins en moins présents.

Cette CAPD examinera aussi l’avancement des enseignants du 1° degré de notre département : nous avons toujours dénoncé le système actuel injuste. La plupart des enseignants (95% d’après l’un de vos prédécesseurs) remplissent leurs missions au vu des rapports d’inspection.

Mais ce ne sont pas 95% des promouvables qui accèderont à l’échelon supérieur au grand choix ou au choix.

La date de l’inspection ou le nombre d’inspections influent également sur l’avancement du collègue.

Combien de collègues ont demandé une inspection sans l’avoir obtenue ?

Enfin, les conditions dans lesquelles s’effectuent ces inspections, les remarques ou les demandes des collègues qui restent sans réponse, ne montrent pas un véritable intérêt sur le travail qu’ils fournissent pourtant.

Et ce ne sont pas les entretiens individuels annuels qui répondront à ces attentes puisqu’ils ont un tout autre objectif.

Les nombreuses transformations imposées à l’école pour masquer les suppressions massives de postes accumulées au fil de ces dernières années, conjuguées aux méthodes de management des enseignants, révèlent l’abandon d’un véritable service public attaché à la réussite de tous les élèves.

Le SNUipp ne cessera de dénoncer et d’agir pour lutter contre les sous-effectifs, la dégradation des conditions de travail, la réduction du pouvoir d’achat, la remise en cause du métier d’enseignant par la diminution de la formation pour apprendre ce métier...

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 16


SNUipp-FSU 94, Maison départementale des Syndicats,
11/13 Rue des Archives, 94000 CRÉTEIL (M° Créteil Préfecture)
Téléphone : 01 49 56 97 10
Portables : 06 30 84 20 25 (Emmanuelle), 06 26 30 36 09 (Cécile CHSCT), 06 60 21 22 19 (Thierry)
Courriel : snu94@snuipp.fr

La section est située au 5ème étage, bureau 518.