Retour accueil

Vous êtes actuellement : Retraite 


5 décembre : modèle de lettre aux parents, déclaration d’intention de grève

Comment de déclarer ? Comment associer les parents ?

dimanche 24 novembre 2019

Grève du 5 décembre : comment se déclarer ?

Le SNUipp-FSU 94 a rédigé, avec le Snudi-FO 94, SUD-Education 94 et la CGT Educ’action 94, une intention de grève reconductible. Celle-ci n’engage en rien les collègues à faire grève au delà du 5 décembre, mais elle couvre toute décision de reconduction (le 6 et/ou après) selon ce qui sera décidé en Assemblée Générale.

Car quoi qu’il en soit, une seule journée de grève ne suffira pas à faire plier le gouvernement !

Remplissez votre intention de grève dès maintenant !

opendocument text - 263 ko

Comment associer les parents d’élèves ?

Contrairement à ce que peuvent parfois laisser entendre des IEN, voire certaines organisations syndicales, il est tout à fait possible d’expliquer aux parents les raisons d’une grève, en prenant la précaution de cacheter ou de plier et agrafer le mot (ne pas coller dans le cahier de correspondance), ou de le remettre à la sortie des locaux scolaires. Il faut simplement s’en tenir à la plateforme syndicale officielle de la grève.

Il est même particulièrement important d’expliquer aux parents d’élèves les raisons d’une grève, car leur appui est un enjeu particulièrement important des luttes au sein de l’Education nationale.

Madame, Monsieur,

Votre enfant n’aura pas classe le jeudi 5 décembre. A l’appel de plusieurs organisations syndicales les enseignantes et les enseignants comme une grande partie des fonctionnaires et des salarié-es du secteur privé seront en grève pour refuser le projet de réforme des retraites que veut mettre en place le gouvernement.

Au-delà des discours de simplification tenus par le gouvernement, un passage à un système par points serait dévastateur pour l’ensemble des salarié-es quel que soit le régime de retraite. Le montant des pensions baissera et il faudra encore retarder l’âge de départ à la retraite pour minimiser les pertes. C’est favoriser un taux de chômage des jeunes encore plus élevé.

Cette loi ne répond pas aux nécessaires améliorations des conditions de travail comme à la mise en place d’aménagements de fin de carrière et à la revalorisation du pouvoir d’achat des salarié-es comme des retraités.

C’est pourquoi nous porterons ce jour-là nos revendications pour une politique en faveur d’un système de retraite solidaire qui permette de vivre avec une retraite décente. Nous refusons la remise en cause de notre protection sociale.
Nous avons une responsabilité sur les choix qui sont opérés car ils auront des conséquences pour les générations à venir, pour vos enfants, pour nos élèves.

Nous espérons vous retrouver à nos côtés dans l’action de grève du 5 décembre pour signifier clairement au gouvernement que cette réforme des retraites nous n’en voulons pas !

Selon les décisions prises dans le cadre des Assemblées générales enseignantes, ce mouvement de grève est susceptible d’être reconduit : nous vous informerons des suites. Nous comptons sur votre compréhension et sur votre soutien.

L’équipe enseignante

La proposition de lettre en format modifiable

opendocument text - 19.1 ko

En ce qui concerne la grève du 5 décembre, les parents sont eux aussi directement concernés : rappelons que la retraite par points, c’est la retraite en monnaie de singe pour tous ! La "valeur du point", fixée dans le rapport Delevoye à 55 centimes par an (10€ de salaire dans la carrière = 1 point), pourra évoluer chaque année !

Le SNUipp-FSU 94 invite aussi les équipes à organiser des réunions en direction des parents d’élèves dans les écoles, avant et après le 5 décembre ! Etant donné qu’il s’agit officiellement de réunions enseignantes de type syndical, les municipalités doivent simplement être informées et ne peuvent s’y opposer (même chose pour les RIS).

Voir à ce propos l’article L212-15 du Code de l’Education ("le maire peut utiliser les locaux et équipements scolaires de la commune pour l’organisation d’activités à caractère culturel, sportif, social ou socio-éducatif pendant les heures ou les périodes au cours desquelles ils ne sont pas utilisés pour les besoins de la formation initiale et continue") et la circulaire du 22 mars 1985 précisant clairement ce que sont ces besoins de la formation initiale et continue ("Les activités directement liées aux activités d’enseignement, ou qui en constituent un prolongement : les réunions des conseils de classe, des conseils d’enseignement, des équipes pédagogiques, du conseil d’établissement, du comité de parents d’élèves, du conseil des maîtres ou du conseil d’école : les réunions syndicales organisées dans le cadre du décret no 82-447 du 28 mai 1982, relatif à l’exercice du droit syndical dans la fonction publique ; les réunions tenues par les associations locales de parents d’élèves qui participent à la vie de l’établissement")

Pour toute demande d’aide ou d’intervention du SNUipp 94 dans le cadre de ces réunions, adressez nous un courriel à snu94@snuipp.fr

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 5


SNUipp-FSU 94, Maison départementale des Syndicats,
11/13 Rue des Archives, 94000 CRÉTEIL (M° Créteil Préfecture)

Téléphone : 01 49 56 97 10

CAPD (carrières et questions individuelles)
Emmanuelle Jollet : 06 30 84 20 25
Thierry Guintrand : 06 60 21 22 19
Julia Andres : 07 67 70 35 02

CTSD (carte scolaire et questions collectives)
Cyrille Micheletta : 06 34 60 15 83
Marion Fouret : 06 75 00 42 02
Dominique Angelini : 06 20 54 36 61
Claudia Faddeeff : 06 07 44 45 64

CHSCT (sécurité et conditions de travail)
Cécile Quinson : 06 26 30 36 09
Marie Plaza : 06 50 53 81 78

CAAS (commission académique d’action sociale)
Patrice Leguérinais : 06 10 13 74 31

AESH (commission départementale AESH)
Magalie Trarieux : 07 83 85 68 70

Courriel : snu94@snuipp.fr

La section est située au 5ème étage, bureau 518