Retour accueil

Vous êtes actuellement : Action syndicale  / SNUipp 94 


"Moment de recueillement pour Jacques Chirac" : lettre au Recteur des SNUipp de l’académie de Créteil

lundi 30 septembre 2019

"Moment de recueillement pour Jacques Chirac" :
lettre au Recteur des SNUipp de l’académie de Créteil

Monsieur Auverlot, recteur de l’académie de Créteil demande aux directeurs et directrices d’organiser ce lundi 30 septembre un hommage à Jacques Chirac (voir message en bas de page).

Organiser une minute de silence dans les écoles pour le décès d’un président de la République qui a cessé ses fonctions il y a plus de 12 ans, sans réelles explications possibles pour des enfants d’à peine 3 ans pour les plus petits est, outre le signe d’une dérive monarchique des institutions à laquelle nous refusons de nous prêter, une injonction dénuée de tout sens pédagogique.

Une de ces injonctions que dénonçait notre collègue Christine Renon dans la lettre qu’elle nous a laissé.

En conséquence, les SNUipp-FSU 94, 93 et 77
se sont adressés au recteur dans une lettre ouverte :

Monsieur le recteur de l’académie de Créteil,

Nous venons de recevoir votre message nous invitant à organiser un moment de recueillement lundi 30 septembre, à la mémoire de l’ancien président Jacques Chirac.

Comme vous ne semblez pas le savoir, les sections départementales du SNUipp-FSU 77, 93 et 94 ont l’honneur de vous informer que les enseignant·e·s sont en deuil.

En deuil de leur collègue directrice Christine Renon, qui s’est donné la mort dans son école, la maternelle Méhul à Pantin, il y a une semaine, en laissant un courrier qui ne souffre aucune ambiguïté : ce sont bien les conditions d’exercice de son métier, imposées par l’institution, qui sont à l’origine de son geste.

Nous sommes en deuil, sans qu’aucun mot de votre part ne nous soit parvenu. Nous en sommes meurtri·e·s.

Le SNUipp-FSU vous informe qu’il appelle tou-tes les collègues qui sont sous le choc du décès de Christine Renon, à ne pas s’infliger une violence supplémentaire, et donc à ne pas organiser le recueillement que vous évoquez.

Veuillez croire, Monsieur le recteur, en l’engagement du SNUipp-FSU auprès de tou-tes nos collègues, et pour une autre école que celle du management et des injonctions, qui tente actuellement de s’imposer aux enseignant·e·s.

Rassemblement devant le Rectorat de Créteil

Jeudi 3 octobre, jour de ses obsèques, à 17h30

En mémoire de notre collègue et camarade Christine Renon

Proposition de réponse pour les collègues en direction :

Lundi dernier, le corps de notre collègue de Pantin, Christine Renon, a été retrouvé après qu’elle se soit suicidée samedi à l’école MEHUL son lieu de travail. Je n’ai reçu aucun message de ma hiérarchie, la plus proche comme la plus éloignée.

Ni lundi alors que la nouvelle nous a tou-tes laissé-es effondré-es. Ni mercredi lorsque son courrier, dans lequel l’ensemble des directions pouvait se reconnaître, a circulé sur tous les réseaux sociaux. Ni à aucun autre moment de cette semaine où des collègues, des parents d’élèves, des ami·e·s prenaient de nos nouvelles.

C’est donc avec consternation que j’ai pris connaissance de votre message, envoyé vendredi soir à 18h05 avec l’indication "très signalé", au sujet de la circulaire qui fait suite au décès de l’ancien président de la république.

Quel décalage.

Je vous informe que je n’irai pas m’occuper de chercher l’échelle dans la réserve de l’école afin de monter mettre les drapeaux en berne, que je n’ai pas transféré les ressources Eduscol à mes collègues qui étaient en week-end et déjà surchargé·e·s par le quotidien de leur classe. Et que cette actualité nationale est tellement éloignée de nos préoccupations du moment au sein des écoles, dans l’académie de Créteil et bien au-delà !

Croyez, monsieur le recteur, en mon attachement à l’école de la République.

Le 27/09/19, 18h05, Secrétariat Recteur Créteil a écrit :

Mesdames, Messieurs les directeurs d’école,
Mesdames, Messieurs les inspecteurs de l’éducation nationale 1er degré
Mesdames, Messieurs les principaux de collège,
Mesdames, Messieurs les proviseurs de lycée,

S/c de Mesdames et Monsieur les IA - DASEN
Mesdames, Messieurs les IA - IPR,
Mesdames, Messieurs les IEN second degré,

A la suite du décès de Jacques Chirac, ancien Président de la République, le chef de l’État a décidé de faire du lundi 30 septembre 2019, une journée de deuil national.
La circulaire du Premier ministre, publiée au journal officiel, précise que l’ensemble des drapeaux devront être mis en berne dans les administrations, ainsi que dans l’ensemble des écoles, collèges et lycées.

Un moment de recueillement sera organisé le lundi 30 septembre 2019 à 15 heures, auquel participeront les professeurs et leurs élèves, ce moment de recueillement prendra la forme souhaitée par les équipes pédagogiques/professeurs en fonction de l’âge des enfants.

Les professeurs pourront intégrer à leur cours, s’ils le souhaitent, une séquence dédiée à Jacques Chirac (des ressources seront disponibles sur le site Eduscol).

Signé : Daniel AUVERLOT
Recteur de l’Académie de Créteil

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 12


SNUipp-FSU 94, Maison départementale des Syndicats,
11/13 Rue des Archives, 94000 CRÉTEIL (M° Créteil Préfecture)

Téléphone : 01 49 56 97 10

CAPD (carrières et questions individuelles)
Emmanuelle Jollet : 06 30 84 20 25
Thierry Guintrand : 06 60 21 22 19
Julia Andres : 07 67 70 35 02

CTSD (carte scolaire et questions collectives)
Cyrille Micheletta : 06 34 60 15 83
Marion Fouret : 06 75 00 42 02
Dominique Angelini : 06 20 54 36 61
Claudia Faddeeff : 06 07 44 45 64

CHSCT (sécurité et conditions de travail)
Cécile Quinson : 06 26 30 36 09
Marie Plaza : 06 50 53 81 78

CAAS (commission académique d’action sociale)
Patrice Leguérinais : 06 10 13 74 31

AESH (commission départementale AESH)
Magalie Trarieux : 07 83 85 68 70

Courriel : snu94@snuipp.fr

La section est située au 5ème étage, bureau 518