Retour accueil

Vous êtes actuellement : CAPD 


CAPD du 18 juin 2019 entérinant le mouvement : autour des nouvelles règles….

Le SNUipp-FSU demande une audience à la Directrice Académique

mercredi 19 juin 2019

Lors de cette CAPD, le SNUipp-FSU a longuement rappelé (comme il l’avait déjà fait lors de l’audience de vendredi dernier) à quel point l’imposition brutale par le ministère de nouvelles règles du mouvement avait pénalisé certains collègues, notamment (mais pas seulement) les « 58 » affectés hors de leurs vœux sur des postes de brigade très éloignés de chez eux.

Il a redit et répété que les règles du nouvel algorithme n’avaient pas été clairement expliquées aux collègues qui n’avaient donc pas pu formuler leurs vœux en connaissance de cause. Habitués à demander exclusivement les zones souhaitées afin d’avoir une chance d’être affectés plus près de chez eux lors de la phase d’ajustement, ils n’ont pas envisagé que cette fois, cette stratégie pouvait se retourner contre eux.

Le Secrétaire Général a pourtant affirmé que la circulaire mouvement était très claire et nous en a même lu un passage, page 9 :

« Après la saisie du vœu large, l’enseignant pourra effectuer la saisie de vœux précis. 
L’algorithme étudiera dans un premier temps les vœux précis, puis les vœux larges. »

Nous lui avons alors répondu que justement, ce passage ne précisait à aucun moment que l’algorithme « épuiserait » tous les vœux précis de tous les collègues avant de reprendre avec tous les vœux larges des collègues.

Au contraire ! Il laisse plutôt à penser que les collègues, « classés » par barème, verraient leurs vœux larges étudiés juste après leurs vœux précis…
Et pourtant… Un collègue avec un « petit » barème effectuant un vœu précis a pu obtenir avant un collègue avec un plus grand barème un poste que ce dernier avait demandé en vœu large.
C’est une remise en cause de l’équité de traitement dans les opérations de mouvement. Du jamais vu !!!!

Réponses données par la DASEN  :

Elle va revoir la situation de 5 collègues seulement !
Pour des raisons sociales ou médicales, ces collègues seront réaffectés plus près de chez eux lors de la phase d’ajustement.

Et pour les autres ?
La seule réponse a été de dire que leur cas sera étudié en septembre, en fonction des situations particulières et des vœux formulés mais UNIQUEMENT pour les barèmes les plus importants (sans préciser ce qui était entendu par « important »)…
C’est inacceptable !
Il est inacceptable aussi que dans notre département, le barème soit ainsi balayé d’un revers de consignes ministérielles.
Pour tous les collègues qui ont vu de plus petits barèmes que le leur affectés à des postes qu’ils avaient demandés en vœux large,
pour nos 53 collègues restants nommés sur des postes hors voeux,
,
Et surtout , pour la défense d’un mouvement soucieux de l’équité de traitement des personnels,

le SNUipp-FSU demande une audience en urgence à la DASEN sur cette situation issue d’un dysfonctionnement prévisible et prédit lors des Groupes de travail par les élus du personnel .

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 21


SNUipp-FSU 94, Maison départementale des Syndicats,
11/13 Rue des Archives, 94000 CRÉTEIL (M° Créteil Préfecture)

Téléphone : 01 49 56 97 10

CAPD (carrières et questions individuelles)
Emmanuelle Jollet : 06 30 84 20 25
Thierry Guintrand : 06 60 21 22 19
Julia Andres : 07 67 70 35 02

CTSD (carte scolaire et questions collectives)
Cyrille Micheletta : 06 34 60 15 83
Marion Fouret : 06 75 00 42 02
Dominique Angelini : 06 20 54 36 61
Claudia Faddeeff : 06 07 44 45 64

CHSCT (sécurité et conditions de travail)
Cécile Quinson : 06 26 30 36 09
Marie Plaza : 06 50 53 81 78

CAAS (commission académique d’action sociale)
Patrice Leguérinais : 06 10 13 74 31

Courriel : snu94@snuipp.fr

La section est située au 5ème étage, bureau 518.