Retour accueil

Vous êtes actuellement : Publications 


Le vote SNUipp-FSU pour sanctionner efficacement Blanquer et sa politique !

Edito de l’IEC n°107 (nov-déc)

lundi 26 novembre 2018

Le vote SNUipp-FSU
pour sanctionner efficacement Blanquer et sa politique !

Edito de l’Info Écoles Collèges n°107 (nov-déc)

Tout pourrait se résumer à cette image, et à la « communication ministérielle » qui s’en est suivi.

A Créteil, un lycéen braque son enseignante avec une arme factice et se fait filmer. Les images tournent sur les réseaux sociaux. Effroi justifié de la communauté éducative face à une telle ultra-violence symbolique, mise en scène et banalisée, qu’il faut évidemment sanctionner. Et le ministre de rappeler « que l’on ne doit pas avoir peur de faire des conseils de discipline »

Ce que vivent nombre de collègues est inacceptable, et la fréquente absence de réponse de l’institution est pire que tout. Mais que s’est-il passé en amont ? Les enseignants du 1er degré le savent : la situation est dramatique. Entre 2007 et 2012, c’est la quasi totalité des RASED qui ont été supprimés par Sarkozy. Cela a surtout été une saignée sans précédent de 80 000 postes dans l’Education nationale. Les suppressions de postes de ces années noires ont provoqué une dégradation générale de la qualité de l’enseignement : non-remplacement massif, embauche de contractuels non formés... Suppressions sur lesquelles Hollande n’est jamais réellement revenu.

Et il faudrait oublier que Jean-Michel Blanquer était directeur général de l’enseignement scolaire à ce moment-là ? C’est comme pour les résultats des évaluations internationales PIRLS : les élèves français ont des résultats en baisse, mais qui interroge le ministre sur le fait que les élèves évalués ont suivi les programmes de 2008 que Jean-Michel Blanquer avait contribué à mettre en œuvre ?

Et les mauvais coups pleuvent : remise en cause des retraites, nouvelles suppressions de postes, nouvelle casse de la formation initiale, volonté de remettre en cause des quelques avancées du PPCR avec l’objectif d’instaurer un « salaire au mérite », ou de détruire le statut des fonctionnaires « en augmentant la part des contractuels » déjà en augmentation constante…

Rassemblons nous autour du vote FSU et SNUipp,
premier syndicat de la profession,
pour sanctionner efficacement Blanquer et sa politique !

Les élections professionnelles se déroulent cette année, du 29 novembre au 6 décembre.

Au-delà du message national, ces élections vous permettent d’élire vos représentants dans des instances qui concernent directement nos conditions de travail :

  • En CAPD et CAPN (délégués du personnel)
  • En CTA et CTM, dont les émanations départementales sont le CTSD (carte scolaire) et le CHSCT (comité hygiène, santé, conditions de travail)

Le ministère voudrait, comme pour le privé, remettre en cause le fonctionnement de ces instances paritaires. Il prévoit de supprimer le CHSCT, où les personnels pouvaient encore faire reconnaître des situations devenues insoutenables, injonction définitive à endurer en silence. Il voudrait limiter le paritarisme aux CAPD disciplinaires ! Ce serait une atteinte inacceptable à ce qui reste de fonctionnement un peu démocratique à l’éducation nationale et dans fonction publique !

Pour continuer à nous battre et leur montrer que nous y tenons,
la participation doit être massive !

Ensuite, parce qu’il faut renforcer le SNUipp et la FSU, aussi bien nationalement qu’au niveau départemental. Pour porter haut nos revendications et notre démarche à la fois unitaire et sans concessions avec nos objectifs fondamentaux : ceux de la défense individuelle et collective des personnels et de la transformation de l’école et de la société !

Voter SNUipp-FSU, c’est aussi voter pour des élu-es à l’écoute, sérieux, disponibles, dévou-eés pour les collègues. Des élus enseignants qui restent des enseignants : tous nos déchargés syndicaux gardent une partie de leur service en classe, aucun n’est « professionnel du syndicalisme », à demeure dans son bureau ou derrière son ordinateur !

Voter FSU et SNUipp, c’est leur donner les moyens de continuer à se rendre dans les écoles, à répondre à vos questions, à vous accompagner aux audiences pour les trois années à venir.

Pour cela, nous comptons sur vous tous.
Votez et faites voter FSU et SNUipp-FSU !

Cécile Quinson, Thierry Guintrand
secrétaires départementaux du SNUipp-FSU 94

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 9


SNUipp-FSU 94, Maison départementale des Syndicats,
11/13 Rue des Archives, 94000 CRÉTEIL (M° Créteil Préfecture)
Téléphone : 01 49 56 97 10
Portables : 06 30 84 20 25 (Emmanuelle), 06 26 30 36 09 (Cécile CHSCT), 06 60 21 22 19 (Thierry)
Courriel : snu94@snuipp.fr

La section est située au 5ème étage, bureau 518.