Retour accueil

Vous êtes actuellement : Action syndicale 


12 novembre : MANIF à Paris, 14h Luxembourg

mercredi 7 novembre 2018

Alors que le débat budgétaire s’ouvre au parlement, l’ensemble des organisations syndicales enseignantes (FSU, UNSA, CFDT, SNALC, FO, SUD, CGT) appelle les personnels à être en grève et à manifester le Lundi 12 novembre 2018.

Pour le SNUipp-FSU, les raisons de la colère
et de la mobilisation sont nombreuses :

  • Pour un budget 2019 à la hauteur des enjeux : le gouvernement a prévu la diminution de 4 500 emplois de fonctionnaires d’état en 2019, dont 40% dans l’Éducation nationale. Alors que les récents événements de Créteil viennent plus que jamais justifier l’importance des moyens qui sont accordés à l’Education nationale, le projet de loi de finances 2019 renoue avec la logique de suppressions de postes. Le redéploiement dans le primaire suffira pas au dédoublement CP et CE1 en REP. 400 suppressions de postes de personnels administratifs sont prévus après les 200 de l’an passé. Et avec 2650 suppressions de postes d’enseignants alors que 40 000 élèves supplémentaires sont prévus dans le secondaire pour chacune des 3 prochaines années, les conditions de travail et d’apprentissage déjà difficiles se dégraderont encore dès la rentrée prochaine.
  • Pour le retrait de la loi Blanquer « pour l’école de la confiance » , unanimement rejetée au CSE par l’ensemble des organisations syndicales et de parents. Elle prévoit des cadeaux budgétaires aux futures écoles privées maternelles, la fusion des académies existantes pour les faire correspondre aux « grandes régions » et la suppression du CNESCO (Conseil national d’évaluation du système scolaire) pour le remplacer par un Conseil d’évaluation de l’école (CEE), dont 8 membres sur 10 seront désignés par le ministre !
  • Contre les injonctions et les évaluations CP-CE1, qui n’ont comme autre objectif que de remettre en cause la liberté pédagogique des enseignants et d’instaurer une « rémunération au mérite » ainsi qu’une mise en concurrence des écoles.
  • Contre la réforme des retraites prévue par le gouvernement avec régime universel par points en vigueur à partir de 2025, ce qui signifierait la suppression du Code des pensions, la fin de la référence aux 6 derniers mois de salaire et en définitive une baisse massive des pensions pour les enseignants.
  • Contre la remise en cause du paritarisme et des règles du mouvement, qui transformerait l’ancienneté en un critère parmi 8 autres et viderait les CAPD d’une part importante de ses attributions.

MANIFESTATION à PARIS
14h LUXEMBOURG


4 pages national du SNUipp-FSU,
supplément à Fenêtres sur Cours n°450

PDF - 554.2 ko

ATTENTION : date limite de transmission des préavis JEUDI 8 novembre à minuit ! Modèle de lettre ici.

Lire aussi :
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 5


SNUipp-FSU 94, Maison départementale des Syndicats,
11/13 Rue des Archives, 94000 CRÉTEIL (M° Créteil Préfecture)
Téléphone : 01 49 56 97 10
Portables : 06 30 84 20 25 (Emmanuelle), 06 26 30 36 09 (Cécile CHSCT), 06 60 21 22 19 (Thierry)
Courriel : snu94@snuipp.fr

La section est située au 5ème étage, bureau 518.