Retour accueil

Vous êtes actuellement : L’école  / APC et 108h 


APC : STOP aux injonctions !

samedi 13 octobre 2018

APC : STOP aux injonctions !

Le 26 avril 2018 paraissait une note au BO portant sur la lecture à l’école primaire. On y trouve la phrase suivante : « Les heures d’activités pédagogiques complémentaires (APC) sont consacrées à des activités de lecture pour ménager plus de place encore à la lecture à l’école, notamment sous formes d’ateliers. »

Le 29 mars, c’est une note ministérielle qui, déjà, enjoignait les enseignants à consacrer les APC uniquement à des activités de lecture. Sur le terrain, les DASEN et les IEN ont donc relayé ces injonctions, piétinant encore un peu plus la liberté pédagogique des enseignants déjà mise à mal par les recommandations ministérielles sur la lecture, les évaluations CP/CE1 et le resserrement de la formation continue autour des fondamentaux.

Or, le cadre des APC est défini par un décret qui mentionne bien que les APC sont à l’initiative du conseil des maître, et que les activités menées peuvent viser la maîtrise de compétences en français/mathématiques, des aides méthodologiques ou toute autre activité en lien avec le projet d’école.

Ce décret définissant le cadre des APC n’ayant pas été modifié, les organisations mises en place par les écoles les années précédentes n’ont donc aucune raison d’être mises en cause. Il en va de même pour les questions touchant à la durée, la fréquence des séances. La hiérarchie des normes implique qu’une simple note ministérielle ne peut pas se substituer à un décret de valeur supérieure.

Par ailleurs, certains IEN usent et abusent de tableaux demandant par exemple aux directeurs le contenus des activités menées par chaque enseignant. Rappelons là aussi que si les IEN doivent être informés des modalités d’organisation des APC (horaires, jours de prise en charge) pour des raisons de sécurité notamment (Vigipirate etc...) qu’ils valident, cela ne doit pas donner prétexte à des contrôles tatillons particulièrement malvenus lorsque le temps de travail des enseignants explose allègrement le cadre des 108h, et que les directeurs croulent sous les tâches administratives toujours plus nombreuses.

Pour le SNUipp-FSU, si des activités autour des pratiques de lecture ont évidemment toute leur place dans le cadre des APC, il est important de rappeler que le contenu des ces activités relève du conseil des maîtres, en fonction de la réalité des écoles.

Néanmoins, nous ne sommes pas dupe de l’efficacité pédagogique du dispositif des APC, qui est encore présenté comme un moyen de lutter contre la difficulté scolaire, mais dans lequel le ministère "pioche" des heures pour pour faire passer la pilule du travail supplémentaire engendré par la saisie évaluations nationales !

Le SNUipp-FSU continue de revendiquer l’abandon des APC et la réappropriation de ces 36h par les équipes !

En cas de problème, contactez le SNUipp-FSU 94 qui interviendra.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 5


SNUipp-FSU 94, Maison départementale des Syndicats,
11/13 Rue des Archives, 94000 CRÉTEIL (M° Créteil Préfecture)
Téléphone : 01 49 56 97 10
Portables : 06 30 84 20 25 (Emmanuelle), 06 26 30 36 09 (Cécile CHSCT), 06 60 21 22 19 (Thierry)
Courriel : snu94@snuipp.fr

La section est située au 5ème étage, bureau 518.