Retour accueil

Vous êtes actuellement : Début de carrière 


Des représentants de l’IA remettent en cause le droit de grève des EFS lors d’un amphi à l’ESPE !!!

Lettre ouverte du SNUipp-FSU 94 à la DASEN

samedi 10 mars 2018

Lettre du SNUipp-FSU 94 à Mme la DASEN
sur des propos tenus en amphi concernant le droit de grève des EFS

Madame la Directrice Académique,
 
Nous avons été alertés par plusieurs stagiaires à propos d’une information donnée en amphi concernant les absences sans traitement au cours d’une réunion à l’ESPE.

Il aurait été dit lors de cette réunion que les journées d’absence sans traitement dont les jours de grève avaient des conséquences sur leur AGS et donc sur la date de titularisation, ainsi que sur leur droit à mutation.

Le droit de grève étant un droit constitutionnel, ceci est d’une extrême gravité. Nous vous demandons de faire rectifier d’urgence cette information erronée auprès des enseignants fonctionnaires stagiaires.

Nous nous permettons de vous mettre ci-dessous une copie d’un exemple de courriel reçu ce jour :

« Bonjour,
Je souhaite vous faire part d’une mesure décidée par l’IA concernant les EFS.
Mardi 6 Mars 2018, lors d’un amphi réunissant tous les EFS du département, la représentante de l’IA a annoncé que les EFS qui ont fait grève le 9 Février 2018 se verront titularisés le 2 Septembre 2018 avec donc un jour de retard par rapport aux autres EFS non-grévistes.
Cette mesure impactera donc l’AGS des EFS ayant fait grève et leur interdira l’année prochaine de participer aux demandes de changement de département puisque seuls les fonctionnaires titularisés au 1er Septembre 2018 y auront droit. »

Dans l’attente d’une réponse que nous espérons rapide, nous vous prions de croire, Madame la Directrice Académique, en notre profond dévouement pour un service public de qualité.

Cécile Quinson, Thierry Guintrand

Co secrétaires départementaux du SNUipp-FSU 94

Créteil, le 9 mars 2018

DERNIÈRE MINUTE :

Il semblerait que les mêmes intervenant-es ont signalé lors de l’amphi du JEUDI 8 mars (2e vague) que seules les absences non justifiées débouchaient à la fois sur un retrait de salaire et une perte d’un jour d’AGS.

La question de la grève a été posée et il a été répondu que cela avait été mentionné à tort lors de l’amphi du MARDI 6 mars (1ère vague).

Cela prouve donc définitivement que ce qu’avaient compris les EFS qui ont saisi le SNUipp-FSU n’était pas une "mauvaise interprétation" ou une "incompréhension".

Cette affaire est gravissime et le SNUipp-FSU demande à être reçu par la DASEN pour la tirer totalement au clair.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 5


SNUipp-FSU 94, Maison départementale des Syndicats,
11/13 Rue des Archives, 94000 CRÉTEIL.
Téléphone : 01 49 56 97 10
Portables : 06 30 84 20 25 (Emmanuelle), 06 26 30 36 09 (Cécile CHSCT), 06 60 21 22 19 (Thierry)
Courriel : snu94@snuipp.fr

La section est située au 5ème étage, bureau 518.