Retour accueil

Vous êtes actuellement : CTSD et Carte scolaire 


Mais qui soutient encore ce projet de carte scolaire ?

Rassemblement devant le CDEN Vendredi 16 février à 12h

mardi 13 février 2018

Mais qui soutient encore ce projet de carte scolaire ?

  • Les enseignants du département ? Ils ont fortement montré leur rejet de ce projet de carte scolaire en se mettant massivement en grève le Vendredi 9 février.
  • Les parents d’élèves ? La FCPE a exprimé son rejet de la carte scolaire en appelant à manifester et à soutenir la grève le 9 février. Associations locales et parents élus ont aussi accompagné les nombreuses audiences d’écoles contre les conséquences de cette carte scolaire : fermeture prévue de 96 classes de maternelle (contre 102 a l’origine) et de 73 classes d’élémentaire (contre 78 à l’origine), suppression des postes de PDMQDC, baisse des quotités de décharge de direction, suppression des ZIL, généralisation des classes de duos d’EFS...
  • Les élus départementaux ? Ils ont voté A L’UNANIMITÉ (majorité et opposition confondues) une motion dénonçant ce projet de carte scolaire et demandant une dotation exceptionnelle de postes au ministère.
  • Les élus municipaux ? Aux côtés des élus FSU, FO, CGT et FCPE, ils ont boycotté le CDEN qui devait se tenir Lundi 12 février, obligeant le Préfet quasi seul à reporter le CDEN carte scolaire au Vendredi 16 février, à 14h.
  • Le sous-Préfet lui-même, lors de l’audience du 9 février en Préfecture, n’a pas su quoi répondre lorsque nous lui avons fait remarquer que ce projet de carte scolaire réussissait le tour de force de fermer 169 classes et tous les PDMQDC en REP sur la base d’une dotation positive pour le département de 176 postes !

Pourtant, il serait possible d’aller dès maintenant vers une réelle amélioration pour tous :

  • pas plus de 25 élèves par classe en zone banale,
  • pas plus de 20 en REP,
  • pas plus de 15 en PS et TPS !

Les derniers à porter à bout de bras ce projet de carte scolaire inacceptable sont désormais la DASEN et le ministre Blanquer !

Il faut qu’ils remettent à plat leur projet de carte scolaire, le retirent
et réouvrent des négociations sur la base des revendications des écoles !

Nous invitons les équipes à constituer leurs délégations
avec enseignants, parents d’élèves et élus locaux
pour être reçus à la Préfecture de Créteil

Vendredi 16 février à partir de 12h

Un préavis de grève a été déposé pour couvrir les actions de tous les collègues.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 2


SNUipp-FSU 94, Maison départementale des Syndicats,
11/13 Rue des Archives, 94000 CRÉTEIL.
Téléphone : 01 49 56 97 10
Portables : 06 30 84 20 25 (Emmanuelle), 06 26 30 36 09 (Cécile CHSCT), 06 60 21 22 19 (Thierry)
Courriel : snu94@snuipp.fr

La section est située au 5ème étage, bureau 518.