Retour accueil

Vous êtes actuellement : Néo 


Grève à l’ESPE de Bonneuil le 23 novembre

Des moyens pour la formation !

samedi 11 novembre 2017

« L’ESPE n’est plus en mesure de former
correctement les étudiants et enseignants stagiaires. »

C’est ainsi que débute le tract d’appel à une assemblée générale des étudiants, stagiaires, formateurs et personnels de l’Espe, en vue de préparer la grève le 23 novembre*.

Une vingtaine d’étudiant.es étaient présent.es ce jeudi à 13 heures.

Un formateur commence : « Avec les moyens dont nous disposons, nous sommes obligés d’aller à l’essentiel et même à l’essentiel de l’essentiel. Un autre ajoute : Ce n’est plus de la formation, mais de l’information ! Vous n’êtes pas considérés comme étant en formation mais comme moyens supplémentaires. »

Depuis plusieurs années, l’Espe de l’académie de Créteil a perdu 135 postes de formateur.trices alors que les effectifs ont été multipliés par 5. Les formateurs.trices n’ont pas la possibilité d’assurer tous les cours ni les ateliers d’analyse de pratiques. Chaque formateur.trice doit suivre 17 stagiaires. Par conséquent, il n’est plus possible d’assurer les trois visites par an réglementaires, il n’y en a plus que deux.

Et c’est encore pire pour les étudiant.es en DU qui n’en ont qu’une voire... aucune. Les effectifs dans les cours peuvent monter jusqu’à 37 étudiant.es, plus que ce que peuvent contenir les salles. Certains TD sont transformés en cours d’amphi. Quant à la coordination entre formateur.trice de l’Espe et MF, elle n’existe quasiment plus.

Le travail demandé aux stagiaires est intenable. La moitié de la semaine en classe et l’autre moitié à l’Espe avec le couperet du Master 2 et du mémoire à rendre.

« On court sans arrêt après le temps. On ne sait pas quand on va dépasser nos limites aussi bien physiques que psychologiques, explique un EFS. On sait très bien que vous êtes sous pression et que vous êtes dans une situation extrêmement anxiogène », répond le formateur.

Dans cette situation de pénurie, les dysfonctionnements sont nombreux et une étudiante s’est vu imposer par sa directrice de mémoire un suivi par visioconférence tous les lundis de 20 h 30 à 22 h 30 alors qu’elle est en classe le lendemain matin !

Jeudi 23 novembre a lieu une réunion du Conseil de l’Espe à Bonneuil. L’AG des formateurs.trices appelle à une journée de grève et à un rassemblement devant la salle de la réunion pour faire entendre leurs revendications.

Le SNUipp FSU 94 soutient cette action et se joindra au rassemblement.

Nous réaffirmons le besoin d’une véritable formation.

Nous voulons :

  • Un concours sous condition de licence placé en fin de L3
  • Deux années pleines et entières de formation en alternance, sous statut de fonctionnaire stagiaire, reconnues par un Master.
  • Une entrée progressive dans le métier (première année à mi-temps en responsabilité, poursuite de la formation en T2).

* Une deuxième AG à destination des étudiant.es qui sont à l’Espe en début de semaine se tiendra mardi 14 novembre de 13 h à 13 h 45.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 5


SNUipp-FSU 94, Maison départementale des Syndicats,
11/13 Rue des Archives, 94000 CRÉTEIL (M° Créteil Préfecture)
Téléphone : 01 49 56 97 10
Portables : 06 30 84 20 25 (Emmanuelle), 06 26 30 36 09 (Cécile CHSCT), 06 60 21 22 19 (Thierry)
Courriel : snu94@snuipp.fr

La section est située au 5ème étage, bureau 518.